Société / Monde

Qui achète des toilettes en or?

Temps de lecture : 6 min

Dirigeants russes et saoudiens, Donald Trump ou encore Saddam Hussein orneraient leur trône de feuilles dorées.

Plusieurs sites spécialisés proposent des WC et accessoires au look royal. | macaron*macaron (Est Bleu2007) via Flickr
Plusieurs sites spécialisés proposent des WC et accessoires au look royal. | macaron*macaron (Est Bleu2007) via Flickr

Fin juillet, les réseaux sociaux russes sont restés bloqués aux toilettes. Pour leur défense, elles étaient en or. Alexei Safonov, colonel de police en charge de la circulation dans la région de Stavropol, dans le sud du pays, venait d'être arrêté pour crime en bande organisée et pour avoir extorqué quelque 210.000 euros de pots-de-vin à des compagnies de fret.

Mais c'est moins cette histoire qui a fait les gros titres que le faste de la demeure de Safonov, dans laquelle les contribuables russes ont probablement investi pas mal d'argent. Sols en marbre, lustres en cristal, trônes au lieu de chaises et de l'or partout –sur les murs, portes, plafonds, miroirs, meubles, et même aux toilettes. «Le prince Charles a rejeté son titre royal et annoncé qu'il voulait désormais s'occuper de la circulation à Stavropol», a ainsi plaisanté un twitto russe. Un autre internaute a fait remarquer sur Facebook la prévisibilité de la décoration de la maison: «Encore une fois, les toilettes en or. Encore une fois, le manque d'imagination.»

Les toilettes en or sont en effet devenues un mème en Russie. Elles symbolisent la corruption ou le manque de goût, ou un mélange des deux. Pour reprendre la formule du journal russe Moscow Komsomolets, les politiciens véreux «ont appris à voler de l'argent mais pas à le dépenser».

L'âge d'or des cuvettes bling-bling

Qu'on ne s'y trompe pas, ces toilettes ne sont pas en or massif –elles sont en céramique plaquée or et coûtent généralement dans les 1.500 euros. Si vous tenez vraiment à avoir une cuvette en or, vous pouvez en acheter une recouverte d'une fine couche d'or à 18 carats à partir, grosso modo, de 25.000 euros. Royal Toiletry Global, qui vend des toilettes en or et les expédie dans le monde entier, indique sur son site: «Vous trouverez sans peine des toilettes uniques plaquées or ou des accessoires de luxe pour donner à votre salle de bains un look royal.» Curieuse, je les ai contactés pour savoir qui achète habituellement ces extravagants objets.

«Nos principaux clients sont des gens qui ont envie de luxe et de se démarquer du gris et plat”», m'explique Jonathan Cadazi, directeur de Royal Toiletry Global. «Qui aime les toilettes en or? Très certainement les Russes et les Saoudiens. Les Saoudiens aiment l'or, tout simplement, et les Russes veulent montrer à leurs amis le luxe qu'ils peuvent s'offrir. En Europe, en Amérique et en Australie, il y a aussi des clients qui ont construit une nouvelle maison et veulent une belle et luxueuse salle de bains».

«Qui aime les toilettes en or? Très certainement les Russes et les Saoudiens.»
Jonathan Cadazi, directeur de Royal Toiletry Global

Vu que même les experts internationaux ont remarqué que les Russes ont une relation particulière avec les toilettes en or, j'ai contacté Vladimir Priorov, propriétaire du site russe tualet.ru (tualet signifie «toilettes»), qui promet: «Tout ce que vous vouliez savoir sur les toilettes, en n'osant pas le demander.» Il m'explique ne pas pouvoir révéler qui achète des toilettes en or. Pas seulement en raison de la stricte confidentialité entre distributeurs et clients, mais aussi parce que les concepteurs ou les entrepreneurs passent généralement des commandes au nom des acheteurs, de sorte que le consommateur final reste inconnu.

Mais Priorov sait ce qui motive les propriétaires de toilettes en or. «Depuis les temps anciens, l'or est un signe statutaire et est considéré comme un symbole de pouvoir et d'éternité.» Il poursuit: «L'intérieur de la maison doit montrer la puissance du propriétaire, et qu'est-ce qui brille mieux que l'or? C'est pourquoi les gens s'entourent de meubles recouverts d'or, de tapisseries brodées de fils d'or et sans oublier, bien sûr, les toilettes.»

On a accusé de nombreux leaders internationaux de faire leurs petites affaires sur des toilettes en or, mais certaines de ces rumeurs ne sont pas tout à fait exactes. Voici ce que nous savons.

Ces dirigeants qui assurent leurs arrières

L'ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch

Viktor Ianoukovitch, que Transparency International Ukraine qualifiait d'homme politique le plus corrompu au monde en 2017, était largement réputé pour posséder des toilettes en or. Des photos de ces fameuses toilettes ont circulé sur tous les réseaux sociaux et laissaient voir un véritable trône percé à têtes de lion.

En 2014, Ianoukovitch a été évincé et s'est enfui en Russie. Sa résidence de luxe ayant été laissée sans gardiens, les journalistes se sont précipités à l'intérieur pour prendre des photos de sa richesse. Ils y ont trouvé beaucoup de trucs pas banals, comme un zoo privé avec des autruches, un terrain de golf, et même un galion, mais pas une seule chiotte en or. Lesdites photos étaient en réalité des faux. Par contre, les journalistes sont tombés sur une mystérieuse miche de pain en or. Cette surprenante découverte était un cadeau d'anniversaire offert à Ianoukovitch par le directeur d'une usine ukrainienne. La miche de pain en or sera ensuite volée.

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan

En 2015, Kemal Kılıçdaroğlu, le leader de l'opposition en Turquie, laissait entendre qu'Erdoğan, connu pour ses dépenses excessives, avait des toilettes en or. «Pour vous Messieurs à Ankara, des palais ont été construits, des avions ont été achetés, des Mercedes... des sièges en or, car c'est ainsi que vous voulez vos toilettes», déclara Kılıçdaroğlu lors d'un rassemblement avant les élections législatives. Vexé, le président allait inviter son adversaire à visiter son palais à 425 millions d'euros pour chercher lui-même la cuvette en or.

Erdoğan promettra de démissionner si Kılıçdaroğlu parvenait à les trouver. La recherche aurait pu être très longue, car le complexe du président compte 1.150 chambres et probablement des dizaines de salles de bains, mais Kılıçdaroğlu a refusé de franchir le seuil «illégal» du palais. Avant d'expliquer qu'il ne parlait pas spécifiquement d'Erdoğan, mais faisait référence aux riches fonctionnaires en général. Ce qui n'a pas empêché Erdoğan d'intenter un procès à l'encontre du leader de l'opposition pour «mensonges», mais le tribunal a décidé que Kılıçdaroğlu ne devait pas être puni pour avoir critiqué le gouvernement.

Donald Trump

L'ancien président américain n'a jamais caché son obsession pour l'or. Son penthouse à 100 millions de dollars à New York, de style Louis XIV, est décoré en or 24 carats. Il adore également le métal brillant dans ses affaires: le verre de l'hôtel Trump International de Las Vegas est lui aussi recouvert d'or 24 carats.

En 2017, il avait demandé au musée Guggenheim d'emprunter le Paysage enneigé de Vincent van Gogh pour la Maison-Blanche. Mais le musée allait offrir à Trump quelque chose d'autre: des toilettes en or massif. L'œuvre d'art de 18 carats de Maurizio Cattelan, America, valait 6 millions de dollars et était parfaitement fonctionnelle. Ces toilettes ont été installées dans celles du Guggenheim pendant près d'un an, et plus de 100.000 visiteurs du musée sont passés dessus avant qu'elles ne soient offertes à Trump. La sculpture devait se lire comme un pied de nez aux excès du capitalisme. «Quel que soit ce que vous mangez, un menu à deux cents dollars ou un hot-dog à deux, du point de vue des toilettes, le résultat est le même», expliquait l'artiste.

Il se dit que Trump n'aurait pas apprécié ce geste généreux et aurait préféré décliner l'offre du musée. On ignore ce qu'il est advenu de l'objet exposé: en 2019, il a été volé lors d'une exposition au palais de Blenheim, en Angleterre (ce qui ne serait probablement pas arrivé si Trump avait accepté de le garder).

Saddam Hussein

L'ancien président irakien Saddam Hussein possédait une centaine de palais, et la rumeur le disait propriétaire de plusieurs toilettes en or, entre autres exubérances. En 2003, lorsque les forces américaines ont pénétré dans les palais du dictateur, elles y ont vu beaucoup d'accessoires royaux. On peut trouver sur internet des photos de soldats faisant la sieste sur des canapés français de style baroque et assis sur des fauteuils recouverts d'or. Les photos des toilettes montrent ce qui s'approche de cuvettes en or, sans être pour autant des vraies, comme l'œuvre d'art du Guggenheim.

Les toilettes d'un palais de Bassora étaient ainsi décorées d'une gravure comportant un peu d'or, mais pas suffisamment pour en faire réellement des chiottes en or. Le journaliste du Wall Street Journal, Yochi Dreazen, qui s'est retrouvé accidentellement enfermé dans les toilettes du palais d'Hussein à Tikrit, a également parlé de «toilettes et de bidets aux robinets en or». En définitive, si Hussein possédait ce genre de toilettes dans ses multiples résidences, leur coût total devait probablement dépasser celui de la sculpture en or massif de Cattelan.

Vladimir Poutine

En janvier, le leader de l'opposition russe Alexeï Navalny, aujourd'hui en prison, a sorti un documentaire, Un palais pour Poutine, sur une villa avoisinant les 1,2 milliards d'euros censée appartenir à Poutine (le Kremlin a démenti ces accusations). On y voit des images de la patinoire souterraine, de la piscine, du théâtre, du casino et d'une mystérieuse zone appelée «aqua-disco».

Non, il n'y avait pas de toilettes en or, mais une brosse WC à 700 euros qui avait au moins l'air d'être en or. Pour beaucoup de Russes, cette brosse en or est devenue le symbole parfait des protestations contre le régime de Poutine. Les militants ont ainsi préféré brandir des brosses WC que des banderoles lors des rassemblements de masse en faveur de Navalny en janvier dernier. En conséquence, nombre d'entre eux ont été arrêtés.

Newsletters

La semaine imaginaire de Jean-Michel Blanquer

La semaine imaginaire de Jean-Michel Blanquer

Chaque samedi, Louison se met dans la peau d'une personnalité qui a fait l'actu et imagine son journal de bord.

Le tabou du deuil périnatal, un supplice pour les parents

Le tabou du deuil périnatal, un supplice pour les parents

[TRIBUNE] Les parents de nouveau-nés décédés devraient être accompagnés, épaulés. Au lieu de cela, ils sont confrontés à la dénégation de toute une société.

Ça veut dire quoi, «Mercure rétrograde»?

Ça veut dire quoi, «Mercure rétrograde»?

Lorsque la planète de la communication et des déplacements rétrograde, gare aux grèves, bugs, disputes et autres obstacles.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio