Santé

Quel rôle jouent jouent nos poils de nez contre les infections?

Temps de lecture : 2 min

On ne sait pas vraiment si les poils de nez ont un rôle à jouer dans la lutte contre les virus aérotransportés.

L'arrachage violent est à proscrire. | via pxfuel 
L'arrachage violent est à proscrire. | via pxfuel 

Vous avez déjà vu ces vidéos sur les réseaux sociaux de personnes qui se retirent un coton-tige badigeonné de cire miracle contre les poils du nez? Peut-être êtes-vous allé regarder votre nez dans le miroir pour voir si de vaillants poils y étaient logés? En temps de virus aérotransporté, Richard Klasco, médecin et journaliste, s'est demandé pour le New York Times si les poils du nez étaient utiles pour lutter contre les virus.

En 1896, deux scientifiques britanniques s'intéressent aux poils de nez dans un article publié dans le Lancet. Ils indiquent: «L'intérieur de la plupart des cavités nasales est parfaitement stérile.» Ils constatent aussi qu'à l'entrée des cavités, on trouve des croûtes de nez pleines de bactéries. Ils y voient la preuve du pouvoir filtrant des poils implantés un plus haut dans le nez.

Puis, en 2011, une équipe de scientifiques turcs se penche sur la question de l'épaisseur des poils de nez. D'après leur étude réalisée sur 233 personnes, plus les poils de nez sont épais et moins le risque d'asthme est grand. Sauf que l'étude observationnelle ne peut pas prouver de lien de cause à effet. De plus, l'asthme n'est pas une infection et ils n'ont pas étudié les effets de la tonte du poil.

Heureusement en 2015, des scientifiques s'intéressent (enfin) aux effets du taillage des poils de nez. D’après eux, quand on tond les poils, la circulation de l’air est de meilleure qualité. La conclusion est intéressante, mais Richard Klasco s’interroge: cela a-t-il un rapport avec le risque d’attraper une infection?

Pas si sûr puisque les virus sont très petits et qu’ils passent probablement entre les poils du filet. Dans tous les cas, si vous n'aimez pas vos poils du nez, il est conseillé d'éviter tout arrachage violent pour empêcher une potentielle inflammation et multiplier le risque infectieux. Néanmoins, il existe de nombreuses tondeuses à nez.

Newsletters

Un nouveau traitement «hautement efficace» contre le cancer des ovaires est à l'étude

Un nouveau traitement «hautement efficace» contre le cancer des ovaires est à l'étude

La combinaison médicamenteuse fonctionne si bien que l'essai entre en phase 2.

Pourquoi pue-t-on du bec le matin?

Pourquoi pue-t-on du bec le matin?

[L'Explication #26] Et comment évaluer la gravité de votre cas.

On sait désormais pourquoi Mozart calme le cerveau des épileptiques

On sait désormais pourquoi Mozart calme le cerveau des épileptiques

La sonate K448 a un véritable pouvoir thérapeutique.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio