Les Gargouilles: nos lessives ont de l’avenir
Société

Les Gargouilles: nos lessives ont de l’avenir

Temps de lecture : 2 min
Slate.fr

Bien utiles, nos lessives ont un impact écologique important. Une société comme Les Gargouilles propose une solution soucieuse de l’environnement. Et, en prime, du porte-monnaie du consommateur.

A la première seconde où vous lirez cette phrase, 231 lessives auront été lancées en France. Sur une année, cela représente 7,3 milliards de lessives par an. Si certaines choses n’ont pas de prix, avoir des vêtements propres en a un. Et la facture est écologique et sanitaire. Il y a la consommation d’eau, bien sûr, mais pas seulement. La lessive industrielle, massivement achetée par le consommateur, a un impact dramatique, écologiquement parlant.

Les Gargouilles dénoncent les produits toxiques

Des composants à l’utilisation, en passant par la fabrication, l’emballage, le transport et la fin de vie, la dépense en énergie devient vite très importante. Et à toutes ces étapes, il n’y a rien de recyclable, ou presque.

Les produits utilisés dans les lessives sont, dans la grande majorité des cas, composés de molécules toxiques, explique la société Les Gargouilles, et se retrouvent dans les eaux usées. Après un traitement en station d'épuration, les eaux usées sont libérées dans la nature. Outre l’environnement, certaines lessives vendues en grande surface mettent en danger la santé de ceux qui les utilisent. En 2016, une étude de 60 millions de consommateurs, qui ne se concentrait pas seulement sur les lessives, pointait une centaine de produits toxiques.

Last but not least, les bidons, flacons et autres contenants des lessives sont souvent en plastique. Certaines marques misent sur les recharges, en plastique souple. Mais ce n’est qu’une façon de repousser le problème, et parfois de polluer davantage. «Les emballages actuels de nos recharges souples sont une association de plusieurs matériaux dont le PE (polyéthylène). Elles ne sont pas recyclables en tant que telles et doivent être jetées avec le reste des déchets ménagers», admet Géraldine Séjourné, directrice marketing de L’Arbre Vert à Business Insider.

La solution des Gargouilles

Certains Français ont décidé de se tourner vers une solution maison: fabriquer sa propre lessive. Sur Internet, les tutoriels pour créer sa propre lessive sont légion. Et les remarques de ceux qui n’ont réussi, au mieux, qu’à encrasser leur machine et rendre leur linge, tout juste inodore, aussi.

D’autres ont réussi, mais au prix de temps et de persévérance. «C’est venu avec le confinement», explique Hélène, «je cherchais une solution plus écologique, mais aussi plus économique. Je fabrique ma lessive, mais aussi mon shampoing. Il a fallu que je trouve le bon dosage, les bons produits. Il y a eu quelques échecs au début, mais je n’ai rien lâché». Le bonheur du DIY, jusqu’à quand? «Le risque, quand la vie reprend son cours, c’est de revenir à la facilité, et de racheter mon ancienne lessive. Pour l’instant, je résiste», souligne-t-elle.

Pourquoi ne pas vous tourner vers des professionnels du secteur qui, justement, ont mis l’écologie et l’économie au centre de leur réflexion? C’est ainsi que se présente Les Gargouilles. Avec Les Gargouilles, oubliez la lessive telle que vous la connaissez. L’idée: utiliser des coques en thermoplaste réutilisable dans sa machine pour nettoyer son linge.

L’entreprise promet jusqu’à 1040 euros d’économie sur une année, mais surtout, des produits meilleurs pour l’environnement et pour les vêtements, grâce à des billes en biocéramique et anti-microbactériennes. Avec un tel mélange, Les Gargouilles ne produisent pas de déchets liés à leur composition chimique.

Et à la fin, c’est la planète - et votre linge - qui y gagne.

Crédit photo: pexels-pixabay

En savoir plus:
Les difficiles questions du logement quand on est victime de violences conjugales

Les difficiles questions du logement quand on est victime de violences conjugales

Avec l’histoire de trois personnes, l’association Solidarité femmes explique en vidéos les démarches à effectuer pour garder son domicile, le quitter ou se reloger quand on est victime de violences conjugales.

Savez-vous vraiment ce que veut dire «je t'aime» pour votre partenaire?

Savez-vous vraiment ce que veut dire «je t'aime» pour votre partenaire?

Cette expression peut vouloir dire tellement de choses qu'on ne sait pas vraiment ce qu'elle signifie faute de demander.

Débat et name checking

Débat et name checking

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio