Santé / Sciences

Pourquoi certaines personnes parlent-elles dans leur sommeil?

Temps de lecture : 2 min

L'alcool et le stress peuvent favoriser la somniloquie, qui prend la forme d'une discussion avec un interlocuteur imaginaire.

Plus des deux tiers des individus parlent dans leur sommeil au cours de leur vie. | Kinga Cichewicz via Unsplash
Plus des deux tiers des individus parlent dans leur sommeil au cours de leur vie. | Kinga Cichewicz via Unsplash

Si votre partenaire vous dit que vous parlez dans votre sommeil, sachez que vous êtes loin d'être un cas isolé. Une étude a montré que plus des deux tiers des individus vont parler en dormant au cours de leur vie, rapporte CNN. Pas d'inquiétude, ce trouble parasomniaque, appelé scientifiquement somniloquie, est sans danger. Mais les experts ont du mal à savoir exactement pourquoi il se produit, explique Dr Kannan Ramar, professeur de médecine à la clinique Mayo, dans le Minnesota.

Des scientifiques ont analysé ce phénomène chez plus de 230 personnes. Ils ont constaté que le mot le plus souvent utilisé est «non», et que près de 10% des individus prononcent des injures pendant qu'ils dorment. Les recherches ont également révélé que les gens font des pauses durant leurs conversations nocturnes, afin de laisser une personne imaginaire leur répondre. Ce qui prouve que le cerveau endormi peut fonctionner à un niveau intense, selon Rebecca Robbins, spécialiste du sommeil au Brigham & Women's Hospital et professeure à l'école de médecine d'Harvard.

Les paroles peuvent aller de quelques mots absurdes à des phrases complètes. La plupart des gens ont tendance à former des phrases plus cohérentes lors des deux premiers cycles du sommeil, précise Kannan Ramar. Lors des deux cycles suivants, les propos ont souvent moins de sens. Quand elles se réveillent, les personnes atteintes de somniloquie se souviennent rarement qu'elles ont parlé en dormant, a remarqué le médecin.

Éviter l'alcool, la caféine et le stress

«Certains épisodes de somniloquie peuvent durer 30 secondes et ne se produisent qu'une fois de temps en temps, tandis que d'autres personnes rapportent des épisodes bien plus longs et plus fréquents», a déclaré Rebecca Robbins. La génétique ou l'abus d'alcool pourraient jouer un rôle, ajoute-t-elle.

Autre facteur particulièrement important: le stress. «Comme l'anxiété peut contribuer à parler dans son sommeil, certains expriment ainsi leurs sentiments, leurs inquiétudes ou leurs réflexions sur leur journée», explique Kannan Ramar.

Alors comment éviter de parler dans son sommeil? Il faut d'abord en parler avec la personne qui dort près de vous, suggère Rebecca Robbins, qui rappelle que ce trouble du sommeil n'est pas lié à un quelconque problème physique ou mental. Si votre partenaire se réveille à chaque fois que vous parlez, il pourrait être utile de modifier légèrement votre style de vie, en buvant moins d'alcool et en dormant plus, par exemple. Il faut également trouver des moyens de réduire votre stress, ajoute la spécialiste du sommeil.

Pour Kannan Ramar, il faudrait éviter de boire de la caféine dans l'après-midi, et essayer de se coucher et se réveiller toujours aux mêmes heures pour réguler son énergie. Si cela ne fonctionne pas, il est recommandé de consulter un spécialiste du sommeil pour étudier vos discussions nocturnes pendant une nuit, afin de mieux analyser et résoudre la situation.

Newsletters

Est-ce que nous sommes en train de nous transmettre le «pire rhume de tous les temps»?

Est-ce que nous sommes en train de nous transmettre le «pire rhume de tous les temps»?

«Je dormais à peine, je me réveillais la nuit en toussant, le nez qui coule constamment et je me sentais tellement fatiguée.»

Les selles des bébés contiennent dix fois plus de microplastiques que celles des adultes

Les selles des bébés contiennent dix fois plus de microplastiques que celles des adultes

L'impact des perturbateurs endocriniens sur le développement des nouveau-nés inquiète les scientifiques.

Antis sceptiques

Antis sceptiques

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio