Sports / Monde

Pourquoi il y a 193 pays dans le monde mais 205 équipes aux Jeux olympiques

Temps de lecture : 2 min

Quatorze pays et territoires sont concernés. Non, pas douze.

Crédit: Nick Fewings via Unsplash
Crédit: Nick Fewings via Unsplash

205 équipes aux Jeux olympiques de Tokyo, mais seulement 193 pays: le bilan des délégations présentes pose un sérieux problème mathématique. En réalité, il s'agit surtout de géopolitique: tout pays souhaitant envoyer des athlètes aux J.O. doit posséder un Comité national olympique (tel que le CNOSF dans notre pays). Or il y a 206 comités, explique Quartz.

Oui, 206 comités pour 205 équipes participantes: en raisons d'inquiétudes liées au Covid-19, la Corée du Nord a annoncé début avril qu'elle ne participerait pas aux Jeux tokyoïtes. Retirez 193 de 206 et vous obtiendrez 13, soit le nombre de comités ne correspondant pas à des pays reconnus par les Nations unies.

Ces treize comités peuvent être séparés en deux catégories. D'une part, il y a quatre territoires dont la situation géopolitique peut être qualifiée de complexe:

  • le Kosovo,
  • Hong Kong,
  • la Palestine,
  • Taïwan.

De l'autre, neuf territoires insulaires appartenant à des pays reconnus par l'ONU, ou au moins associés à eux:

  • Aruba (île néerlandaise de la mer des Caraïbes),
  • Bermudes (archipel caribéen appartenant au Royaume-Uni),
  • Guam (île située en mer des Philippines, territoire non incorporé des États-Unis),
  • Îles Caïmans (trois îles situées dans la mer des Caraïbes, appartenant au Royaume-Uni),
  • Îles Cook (archipel composé de quinze îles, associé à la Nouvelle-Zélande),
  • Îles Vierges américaines (composées de trois îles),
  • Îles Vierges britanniques (composées d'une cinquantaine d'îles),
  • Porto Rico (île des Caraïbes et territoire non incorporé des États-Unis),
  • Samoa américaines (cinq îles situées en Océanie mais appartenant aux États-Unis).

Nouvelles règles

Dès 1911, un certain Pierre de Coubertin expliquait qu'une équipe n'avait pas forcément à émaner d'un pays indépendant, marquant la différence entre géographie sportive et géographie politique. Depuis 1996, néanmoins, le Comité international olympique (CIO) ne reconnaît plus que les comités représentant «un État indépendant reconnu par la communauté internationale».

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Les neuf territoires figurant dans la liste précédente doivent uniquement leur indépendance olympique au fait que celle-ci a été obtenue avant 1996. Quartz évoque la situation compliquée des Iroquois, regroupement de six nations amérindiennes, qui aimeraient pouvoir participer à la compétition du sport inventé par leurs ancêtres, la crosse, dans le cas où la discipline ferait son entrée aux J.O. de 2028. Les règles en vigueur depuis vingt-cinq ans ne semblent guère faire les affaires de ce peuple...

Newsletters

Vaut-il mieux faire du sport le matin ou le soir?

Vaut-il mieux faire du sport le matin ou le soir?

Les organes ne réagissent pas de la même façon selon le moment de la journée où l'on s'active.

À Vars Forêt Blanche, ski de vitesse, freestyle et nature cohabitent en harmonie

À Vars Forêt Blanche, ski de vitesse, freestyle et nature cohabitent en harmonie

Les 185 kilomètres de pistes de la station permettent toutes sortes de pratiques de ski, tout en profitant d’un environnement magnifique.

Qatar, Chine, Arabie saoudite: les événements sportifs de 2022 seront plus politiques que jamais

Qatar, Chine, Arabie saoudite: les événements sportifs de 2022 seront plus politiques que jamais

Jeux olympiques d'hiver en Chine, Coupe du monde de football au Qatar, Rallye Dakar en Arabie saoudite… La carte des méga-événements de l'année révèle l'émergence d’une nouvelle économie géopolitique du sport.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio