Boire & manger

En Sicile, la Villa Favorita près de Noto: une maison de famille à la campagne

Temps de lecture : 5 min

Dès votre arrivée dans cette résidence ancienne, sur le chemin de la Méditerranée, c'est un peu comme si vous faisiez partie de la famille.

Au sommet d'une colline verdoyante, la Villa Favorita, à Noto, en Italie. | VillaFavoritaNoto
Au sommet d'une colline verdoyante, la Villa Favorita, à Noto, en Italie. | VillaFavoritaNoto

La mère Corrada, au sourire permanent, accueille ses hôtes dans ces trois bâtiments restaurés comme un relais sicilien. Cerné par un parc arboré où voisinent oliviers, orangers, citronniers, amandiers, le site bucolique remonte à 1693. À l'époque, c'était l'état d'Avola, où l'on cultive la vigne produisant un excellent vin rouge d'une étonnante saveur.

La Villa Favorita, vue du ciel. | VillaFavoritaNoto

Dans les années 1960, l'imposante Villa Favorita et ses dépendances sont devenues un domaine sicilien, bien tenu par la famille de la signora Corrada, une vraie maîtresse de maison régnant sur les hôtes des trente-huit chambres, salons, jardins, une vaste terrasse et une trattoria sous les palmiers pour le déjeuner et le dîner.

À la Villa Favorita, le parc. | VillaFavoritaNoto

La Villa patricienne donne sur les collines boisées, fréquentée en saison par des Italiens amoureux de la paix sicilienne, des paysages, de la mer et de la bonne chère locale –poissons pêchés et pasta aux dizaines de recettes.

Oui, il y a une authentique cuisine de Sicile. Des dizaines de préparations originales ont été transmises par des mères et grand-mères à ces cuisinières expérimentées, comme la brune Corrada, qui régale une vingtaine de convives par repas. On commande le menu du dîner à l'heure du petit-déjeuner: c'est la Sicile de la campagne préservée dans sa vérité d'hier et d'aujourd'hui.

À la Villa Favorita, le petit-déjeuner. | VillaFavoritaNoto

Sur la colline verdoyante, le paysage est dégagé, aucun bâtiment moderne. La Villa Favorita est entourée de cultures potagères, d'orangers, de citronniers, de câpriers, d'oliviers entretenus depuis des siècles par des familles aristocratiques qui ont préservé la Favorita aux murs épais, la chapelle dédiée au culte de Sainte Agnès et l'agriculture: légumes, fruits et vignes. La tradition fermière et marine est forte dans cette partie de la Sicile civilisée et paysanne à la fois.

À la Villa Favorita, la salle du restaurant. | VillaFavoritaNoto

La propriétaire actuelle et sa fille, Giulia, ont conservé les racines rustiques de la belle villa très connue dans la région pour recevoir des hôtes de qualité. C'est une adresse confidentielle, exclusive, que l'on ne confie qu'à des amis très chers, à des proches heureux de découvrir la Sicile pillée puis embellie par une kyrielle de civilisations: des Phéniciens aux Espagnols et Austro-Bourbons.

En vérité, à la Favorita (XVe siècle) vous êtes les hôtes de Corrada et de sa fille Giulia qui vivent ici. C'est en cela que la villa bien restaurée offre un style de vie particulier, une chaleur, une ferveur à l'égard d'autrui, à l'opposé d'un hôtel basique où vous n'êtes qu'un numéro de chambre.

Les voluptés de bouche

Très vite, à peine arrivés, vous êtes considérés comme les amis de la famille. On visite le parc, la piscine turquoise et on vous propose de vous conduire à Noto, le gros bourg voisin doté d'une cathédrale gothique. Vous savourez les plats siciliens ou romains de la maîtresse de maison qui a formé les cuisinières: pasta aux cent recettes et un joli éventail de poissons, espadons, thons, moules et délicieuses garnitures aux amandes récoltées dans les jardins potagers. Parfait à la pistache et salade d'oranges au fenouil (8 euros).

À la Villa Favorita, une chambre. | VillaFavoritaNoto

Il faut bien voir que la cuisine sicilienne ancestrale repose sur des cultures nobles –asperges, câpres, artichauts, oignons, figues, huile d'olive, truffes noires et élevage de bovins. Le bœuf du dimanche est un plat de roi et le bar pêché tout près, le poisson des connaisseurs.

Les Siciliens sont des mangeurs au palais exercé, habitués aux voluptés de bouche pas seulement le dimanche à midi après la messe et avant le football! La pasta est reine à la Favorita.

À la Villa Favorita, le restaurant en terrasse. | VillaFavoritaNoto

Des foires gourmandes rythment la vie des populations. En juillet 2021, c'est la fête de l'espadon, puis c'est la foire du poulpe, la fête de la truffe noire, la fête du thon blanc, la foire de l'huile et, plus tard, la foire de la saucisse, la fête des noisettes, de la truffe d'hiver en décembre et le fameux festival du délicieux chocolat Bonajuto, une gâterie artisanale très fameuse en Sicile.

Dans cette province terrienne bordée par la mer, la tomate est le symbole de la gastronomie d'ici. À côté de la sauce tomate existent des centaines de sauces, chaque famille a ses façons de faire.

À la Villa Favorita, la caponata. | VillaFavoritaNoto

Les spécialités siciliennes ne sont pas nées d'hier mais d'avant-hier. L'érudit Miteco Siculo de Syracuse a rédigé au Ve siècle le premier livre de cuisine dont l'histoire se souvient, Manuel de cuisine ou des cuisiniers siciliens.

L'ouvrage fait l'éloge de l'art d'aromatiser les aliments à la façon sicilienne enseignée aux Grecs. Au IVe siècle, les familles nobles exigeaient pour leur repas des cuisiniers siciliens. Et la tomate reste le symbole de la cuisine sicilienne, en même temps que les poivrons, les figues, le maïs, le cacao et la viande de bœuf. Que des cadeaux de la nature!

Les spécialités de la cheffe de la Villa Favorita

• Antipasto siciliano, fromage local, arancini, ricotta, salami, olives, caponara, tomates séchées (10 euros)

• Lozzo gratinata, moules au gratin (12 euros)

• Thon fumé au melon ou orange, pistaches, bruschetta (12 euros)

• Pasta alla norma aux aubergines, sauce tomate, ricotta (10 euros)

À la Villa Favorita, la pasta alla norma. | VillaFavoritaNoto

• Pasta con pesto Favorita aux tomates séchées, amandes, câpres (12 euros)

• Pasta au pesto de pistaches et ricotta (12 euros)

• Pasta vendicari aux anchois, chapelure, olives, câpres (12 euros)

• Pasta aux sardines (10 euros)

• Pasta pachino à la sauce tomate et basilic (12 euros)

• Polpettes de viande dans des feuilles de citron (12 euros)

• Escalope panée au four et légumes grillés (12 euros)

• Rouleaux de viande de bœuf aux câpres et tomates séchées (12 euros)

• Bandes de bœuf grillées à la roquette et tomates (12 euros)

• Espadon ou thon grillé, légumes de saison (16 euros)

• Bar cuit au four dans le papier de cuisson et tomates (15 euros)

• Espadon fumé, tartare de tomates fraîches, basilic, persil (12 euros)

• Boulettes d'aubergines frites à la tomate (7 euros)

À la Villa Favorita, un arancino. | VillaFavoritaNoto

Desserts

• Tagliata di frutta (5 euros)

• Gelato, gianduja, pistachio, cioccolato (5 euros)

• Sorbetto limone (5 euros)

• Cannoli à la ricotta, spécialité fameuse (5 euros)

Il est dommage que la qualité des plats servis soit irrégulière, certains décevants: le thon et l'escalope de veau très inférieurs à l'éventail des pâtes cuites al dente, le tout racheté par le goût juste de la glace au chocolat, une spécialité de la région tout comme le vin rouge de la villa, puissant et rond, servi frais.

Le vin de la Villa Favorita. | VillaFavoritaNoto

Cappuccino du matin parfumé. Spritz désaltérant (8 euros). Service prévenant comme dans une pension de famille. Menus demi-pension à 22 euros.


Hôtel quatre étoiles, restaurant.
Tél.: +39 0931 820219.
150 euros par jour et petit déjeuner, cours de cuisine sicilienne, trois plats à 45 euros. Balades à la mer et à Noto.
Parking gardé.

L'huile d'olive de la Villa Favorita. | VillaFavoritaNoto

Agua Beach

À 5 kilomètres, gigantesque plage publique sur la grande bleue, des centaines de parasols abritent les estivants et les locaux face à une mer d'huile adorée des enfants. Bondée le week-end.

À Noto (25.000 habitants)

Très belle ville baroque à quinze minutes. Superbe cathédrale et monuments imposants. Le Caffè Sicilia depuis 1892 dans la rue principale reste un arrêt-buffet conseillé pour les granités, les gelati, le café froid (1,20 euro), le Spritz (6 euros) et la ricotta à la cannelle. Une bonne adresse dans la rue principale.

Newsletters

La meilleure façon de faire de la confiture

La meilleure façon de faire de la confiture

Après de (trop) nombreux essais, je ne suis PAS parvenue à départager les différentes méthodes pour préparer la confiture de fraises qui ensoleillera votre hiver.

Deux hommes arrêtés avec leur coffre rempli de KFC pour défier le confinement en Nouvelle-Zélande

Deux hommes arrêtés avec leur coffre rempli de KFC pour défier le confinement en Nouvelle-Zélande

Les restrictions sanitaires interdisent les plats à emporter dans la ville d'Auckland, qui s'est barricadée.

Saint-Tropez, un village de pêcheurs en basse saison

Saint-Tropez, un village de pêcheurs en basse saison

Nos bonnes adresses pour un weekend tropézien idéal hors de la saison touristique.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio