Sports

Un fan des Jeux olympiques qui avait dépensé 34.000 euros en billets voit son rêve s'effondrer

Temps de lecture : 2 min

Tokyo a annoncé que les épreuves se dérouleraient finalement sans spectateurs.

Kazunori Takishima avait acheté 197 billets pour les JO 2020 qui se dérouleront dans son pays, à Tokyo. | Bryan Turner via Unsplash
Kazunori Takishima avait acheté 197 billets pour les JO 2020 qui se dérouleront dans son pays, à Tokyo. | Bryan Turner via Unsplash

Durant les quinze dernières années, Kazunori Takishima a parcouru le monde entier pour soutenir le Japon à tous les Jeux olympiques. Alors quand il a appris que ceux de 2020 se dérouleraient chez lui, à Tokyo, c'est un peu comme si son rêve se réalisait. Mais l'interdiction de la venue de spectateurs liée à la pandémie de Covid-19, récemment annoncée, est venue le briser. CNN raconte son histoire.

Ce Japonais avait dépensé plus de 40.000 dollars (environ 34.000 euros) dans 197 tickets pour ses amis et lui, afin d'assister au plus grand nombre d'épreuves sportives possibles durant Tokyo 2020, qui commence ce 23 juillet. «Cela m'a pris beaucoup de temps et d'efforts», raconte-t-il à CNN. «Mais je suis tellement passionné par les JO que même si c'était très difficile et stimulant, j'ai adoré toute cette organisation pour acheter des billets.»

Nouveau record à battre aux JO

L'homme d'affaires de 45 ans travaillant dans l'immobilier avait compris que, s'il assistait à tous les événements qu'il avait prévus, il aurait battu le record du monde du Guinness de présence à des événements olympiques. Tout ses billets achetés vont lui être remboursés. «Tout ce qu'il me reste, c'est de la tristesse. Chaque fois que je regarde mes tickets, je pleure. Je suis juste triste», se désole le superfan.

Son amour pour les JO a commencé en 2005, lorsqu'il a assisté pour la première fois à une compétition de patinage artistique. Il s'était alors empressé d'acheter des billets pour les JO de 2006 à Turin et était devenu accro. Il explique que ce sont la motivation et la passion des athlètes qui le font systématiquement revenir. «Quand je vois leurs larmes de joie lorsqu'ils remportent une médaille, ou celles de frustration quand ils perdent, ça me donne envie d'en faire encore plus pour eux. Je ressens tout ce courage et toute cette émotion à chaque fois que je vais aux JO», raconte-t-il. Mais, selon lui, ce sont surtout les athlètes qui vont le plus souffrir de l'absence de spectateurs.

Seuls des journalistes, ainsi que quelques dignitaires sélectionnés, seront autorisés à assister aux épreuves des Jeux de cette année, reportés d'un an à cause de la pandémie. Cette décision des organisateurs a été prise dans le but de freiner les contaminations au Covid-19. Le Japon, qui vient de rentrer dans sa quatrième phase d'état d'urgence, fait en effet face à une forte augmentation de cas positifs, avec plus de 1.000 cas recensés rien qu'à Tokyo cette semaine. Mais Kazunori Takishima juge que les risques sont plutôt faibles, surtout lorsque des millions de Tokyoïtes prennent le métro chaque jour. «Cette décision est davantage basée sur l'émotion que sur les chiffres, estime-t-il. Je pense que les pays européens qui ont accueilli l'Euro ont bien fait. Je suis très déçu de la façon dont le gouvernement japonais organise ces JO.»

Malgré sa déception, l'homme assure que cette expérience ne l'empêchera pas de rester un superfan des Jeux olympiques. «Je continuerai de me rendre à tous les Jeux jusqu'à ma mort. Tant que je suis capable de me déplacer, je prévois de voir tous les JO, de la cérémonie d'ouverture à celle de clôture. Je finirai par battre le record du monde.»

Newsletters

Ciryl Gane, le «Bon Gamin» en passe de faire exploser le MMA en France

Ciryl Gane, le «Bon Gamin» en passe de faire exploser le MMA en France

Combattant français des arts martiaux mixtes, ce champion invaincu, intelligent et posé a découvert sa première cage il y a seulement trois ans. Fait inédit, son prochain combat pour le titre mondial UFC poids lourds pourrait avoir lieu dans l'Hexagone.

Un bus autonome Toyota renverse un athlète paralympique malvoyant

Un bus autonome Toyota renverse un athlète paralympique malvoyant

Le judoka japonais Aramitsu Kitazono a été percuté par le véhicule alors qu'il traversait un passage piéton dans le Village paralympique de Tokyo.

Les événements en Afghanistan privent les athlètes de Jeux paralympiques

Les événements en Afghanistan privent les athlètes de Jeux paralympiques

Zakia Khudadadi, en taekwondo, et Hossain Rasouli, en athlétisme, devaient atterrir à Tokyo le 17 août.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio