Monde / Économie

Les tickets d'une croisière à 60.000 euros épuisés en quelques heures

Temps de lecture : 2 min

Après une longue interruption des croisières, les amateurs sont prêts à sortir le carnet de chèques pour remonter à bord.

132 jours sur un immeuble flottant de luxe. | Alonso Reyes via Unsplash
132 jours sur un immeuble flottant de luxe. | Alonso Reyes via Unsplash

Quatorze décès, 712 contaminations, et deux semaines de cauchemars. Cela peut sembler dérisoire aujourd'hui comparé au bilan global de la pandémie de Covid-19, mais en février 2020, la moitié des cas confirmés en dehors de la Chine se trouvaient à bord du Diamond Princess, un navire de croisière confiné pendant deux semaines dans la baie de Tokyo.

On pourrait croire que le récit de ces deux semaines éprouvantes et meurtrières avait vacciné pour un certain temps les amateurs et amatrices de croisières sur paquebot de luxe. D'autant que certaines tentatives de relancer l'industrie se sont à leur tour transformées en cluster.

Pourtant, les billets pour une «croisière mondiale» dont les prix démarrent à 62.258 euros ont tous été vendus en moins de trois heures ce jeudi 15 juillet. Le voyage, proposé par la société Regent Seven Seas Cruises partira de Miami et parcourra 34.500 milles marins, soit 63.894 kilomètres.

66 ports dans 31 pays

Pour couvrir toute cette distance, le navire Seven Seas Mariner quittera la Floride en janvier 2024 et n'y retournera que 132 jours plus tard. Entre-temps, il sera passé par 66 destinations dans 31 pays, dont Barcelone, Cannes, Jérusalem, Abou Dhabi, Mumbai, Phuket, Sydney, Bora-Bora, Hawaï et Acapulco, le tout en traversant les canaux de Suez et de Panama.

Attention par contre, 62.258 euros ne vous offrent qu'une petite cabine. Pour disposer de la suite principale de 185 mètres carrés, il faut débourser la bagatelle de 170.000 euros par personne.

Pour une industrie sinistrée par la pandémie, c'est un nouvel indice suggérant que les touristes fortunés sont prêts à sortir le carnet de chèques pour se remettre à voyager. Ils semblent d'ailleurs plutôt favoriser les croisières au long cours. Une escapade Carnival cruise de quarante jours dans les Caraïbes s'est totalement vendue en six heures au début du mois de juillet.

Newsletters

La rupture par l'Australie du «contrat du siècle» ne devrait surprendre personne

La rupture par l'Australie du «contrat du siècle» ne devrait surprendre personne

Pour Canberra, le dilemme était simple: se conduire en nation souveraine et respecter le contrat passé avec la France, ou privilégier sa sécurité et son lien de longue date avec Washington.

En Algérie, le drapeau berbère de la discorde

En Algérie, le drapeau berbère de la discorde

La chasse est lancée contre le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie.

En Chine, la main visible du PCC se referme sur des pans entiers de la société

En Chine, la main visible du PCC se referme sur des pans entiers de la société

Le Parti communiste chinois prépare de nouvelles régulations pour lutter contre les monopoles dans les secteurs de la technologie, de l'éducation, des transports et de la santé.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio