Parents & enfants / Monde

Avec 107 naissances en 91 heures, un hôpital américain bat son record de «baby-boom»

Temps de lecture : 2 min

D'après le personnel de la maternité, ce nouvel exploit est lié à la pandémie de Covid.

L'ancien record de l'hôpital était de 48 naissances en 41 heures. | Jimmy Conover via Unsplash
L'ancien record de l'hôpital était de 48 naissances en 41 heures. | Jimmy Conover via Unsplash

Entre le 24 et le 28 juin, sur un total de 91 heures, 107 bébés sont nés à l'hôpital de Baylor Scott & White, au Texas, doublant ainsi le record de naissances de cet établissement, nous apprend Good Morning America. Toutefois, ce «baby-boom» n'était pas totalement anormal pour ce centre de maternité habitué aux afflux de naissances. Mais cette fois-ci, le chiffre est particulièrement élevé et l'hôpital bat son ancien record, qui était de 48 naissances en 41 heures.

Ce nouvel exploit, décrit comme «rare et exceptionnel» par l'hôpital, aurait été influencé par la pandémie, selon le personnel. «Au printemps 2020, quand on a été confinés pour la première fois, on s'est tous demandé si en décembre ou janvier de l'année suivante, on allait connaître un baby-boom. Mais ce n'est pas arrivé», raconte au journal Michelle Stemley, infirmière et sage-femme à Bylor Scott & White. «Nos taux sont restés constants durant tout l'hiver et ils augmentent maintenant.» Michelle Stemley et ses collègues pensent que les futurs parents se sentent plus à l'aise «maintenant que la quarantaine a été normalisée».

Vers un accroissement démographique?

La sage-femme a été «très occupée» lors de ce baby-boom auquel elle a dû faire face, même si elle dit avoir apprécié d'aider toutes ces familles à accueillir la vie. Pour affronter cette vague de naissances, l'hôpital a dû s'adapter.

Une des solutions a été d'accélérer le processus de transport des mères après leur accouchement. «Tout le monde doit travailler main dans la main pour faire en sorte d'être capable de déplacer les mères le plus vite possible après leur période de convalescence. Nous les emmenions dans leur chambre post-partum immédiatement après leur accouchement et nous ouvrions tout de suite une autre salle de travail pour accueillir la patiente suivante», relate Michelle Stemley.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

L'obstétricien-gynécologue Dr Jay Herd, quant à lui, a vécu différemment la période. Il n'a même pas remarqué la hausse du nombre de naissances avant que le personnel la calcule, car l'hôpital est «une unité très, très occupée», affirme-t-il. «Mes patientes non plus n'ont pas remarqué de différence dans les délais de traitement Il estime que ce baby-boom n'est pas un événement isolé et il prévoit plutôt une augmentation des taux de naissance, en raison de la pandémie de Covid-19. «Je ne pense pas que cela va s'arrêter. D'ici sept à huit mois, nous allons assister à un accroissement démographique», prédit-il.

Newsletters

En Inde, des parents poursuivent leur fils en justice pour ne pas avoir fait d'enfant

En Inde, des parents poursuivent leur fils en justice pour ne pas avoir fait d'enfant

Dans l'État indien de l'Uttarakhand, Shrey Sagar et sa femme sont en procès pour n'avoir toujours pas procréé après six ans de mariage.

Sur les forums de grossesse, la «positivité toxique» a cédé sa place aux scénarios d'horreur

Sur les forums de grossesse, la «positivité toxique» a cédé sa place aux scénarios d'horreur

C'est pire, et ça fait flipper les futures mères plus que ça ne les aide.

Au Japon, les villes sont si bien faites que les enfants de 3 ans peuvent marcher seuls

Au Japon, les villes sont si bien faites que les enfants de 3 ans peuvent marcher seuls

L'émission de télé-réalité de Netflix «Comme les grands» montre à quel point elles sont adaptées à l'autonomie des tout-petits.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio