Sciences

Les changements de température modifient la taille du corps humain

Temps de lecture : 2 min

En revanche, la taille du cerveau n'a rien à voir avec le climat.

Les Homo Sapiens sont 50% plus lourds que les Homo Habilis. | Johannes Plenio via Unsplash
Les Homo Sapiens sont 50% plus lourds que les Homo Habilis. | Johannes Plenio via Unsplash

Au cours des derniers millions d'années, la taille moyenne des corps humains a significativement évolué et d'après une étude, il s'agit d'un effet du changement climatique, rapporte CNN.

Une équipe de scientifiques dirigée par l'université de Cambridge et celle de Tübingen a rassemblé des données concernant la taille de cerveaux et de corps de plus de 300 fossiles de la famille Homo, à laquelle les humains modernes, Homo Sapiens, appartiennent.

En associant ces mesures à la reconstitution des climats des différentes régions sur Terre durant les derniers millions d'années, les chercheurs ont pu calculer le climat que chacun des fossiles avait connu lorsqu'il était un être humain. Ils affirment que cet élément, et en particulier les températures, a été un des facteurs principaux du changement de taille des corps humains durant les derniers millions d'années. Les climats froids et hostiles sont liés à des corps plus larges tandis que des climats très chauds entraînent une diminution de corpulence, résume l'étude publiée dans Nature Communications.


Des raisons encore incertaines

Il reste cependant peu probable que le changement climatique actuel affecte la taille de notre corps pour l'instant. «L'évolution que nous évoquons a eu lieu sur des milliers d'années. Des dizaines de milliers d'années même», rappelle Andrea Manica, professeur d'écologie évolutionniste à l'université de Cambridge. Les scientifiques ont également cherché des liens entre facteurs environnementaux et taille des cerveaux. Ils assurent que les Homo Sapiens ont un cerveau trois fois plus gros que les espèces anciennes telles que les Homo Habilis. Mais les raisons de cette évolution sont encore incertaines. «Étonnamment, l'évolution de la taille des cerveaux n'est pas liée à celle de la température. Donc le corps et le cerveau n'ont pas été soumis aux mêmes contraintes», explique Andrea Manica.

«Concernant la taille des cerveaux, nous avons découvert que les plus gros se trouvaient dans des environnements plus stables. Les cerveaux demandent beaucoup d'énergie, donc vous ne pouvez pas bien l'entretenir si vous manquez de ressources», poursuit-il.

En revanche, à l'heure actuelle, le changement climatique impacte déjà la morphologie d'autres animaux sur la planète. Des oiseaux migrateurs du nord de l'Amérique ont vu leur taille se réduire au cours des quatre dernières décennies. En cause, la température globale qui se réchauffe, d'après une étude de 2019. Une autre recherche publiée en 2011 dans le journal Nature Climate Change avait montré que les ectothermes –comme les serpents ou les tortues– étaient déjà en train de beaucoup rapetisser.

Newsletters

Le record de la température la plus froide a été atteint en laboratoire

Le record de la température la plus froide a été atteint en laboratoire

Les scientifiques ont fait chuter un gaz quantique d'une tour pour dépasser le zéro absolu.

Pourquoi ruminons-nous nos peurs à 3h du matin?

Pourquoi ruminons-nous nos peurs à 3h du matin?

Vous n'êtes pas seul à vous réveiller vers cette heure-là. Explications.

Voici à quoi ressembleraient nos villes englouties par la montée des eaux

Voici à quoi ressembleraient nos villes englouties par la montée des eaux

Des scientifiques ont réalisé des modélisations en suivant le scénario d'une augmentation des températures de 3°C, ce qui entraînerait une élévation considérable du niveau de la mer.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio