Société

Comment rendre le retour au bureau moins douloureux

Temps de lecture : 2 min

Ces conseils concernent aussi bien les employés que les employeurs.

Lors du retour au travail en présentiel, il est conseillé de mettre en place un rituel, collectif ou individuel. | Cherrydeck via Unsplash
Lors du retour au travail en présentiel, il est conseillé de mettre en place un rituel, collectif ou individuel. | Cherrydeck via Unsplash

Alors que certaines entreprises ont prévenu leurs employés qu'ils pourraient continuer à travailler à distance, d'autres commencent à préparer le retour en présentiel de leurs équipes pour la rentrée. ABC News a quelques conseils pour que cette période se passe bien.

D'après un sondage de la Kaiser Family Foundation, aux États-Unis, 19% des employés disent être entièrement en télétravail actuellement. Pour eux, retourner au bureau du jour au lendemain pourrait s'avérer difficile. La clé réside donc dans le mot «transition». En effet, comme le rappelle le Dr Victor Carión, professeur de psychiatrie et de sciences du comportement à l'Université de Stanford, «il va y avoir une impulsion pour revenir totalement à la normale, mais la réalité c'est que la vie est différente maintenant. Nous devons nous y adapter.»

Les travailleurs aussi bien que les patrons doivent aborder cette période transitoire comme une troisième voie, bien distincte du télétravail et du travail au bureau tel qu'il l'était avant la pandémie. Ils ont tout intérêt à faire une synthèse des deux situations et à garder le meilleur de chacune.

Un retour en présentiel par étapes

Ainsi, afin de faciliter l'adaptation de tout le monde, il y a des étapes à respecter et un rituel de retour au bureau à installer, qu'il soit personnel ou collectif.

Première étape: prendre son temps. Le docteur Carión recommande un retour très progressif, plutôt que de fréquenter à nouveau votre bureau cinq fois par semaine. Durant cette période de transition, continuez à prendre soin de vous: reposez-vous, mangez correctement, faites du sport. Souvenez-vous que tout le monde a vécu différemment la pandémie et que chacun doit trouver son rythme.

Deuxième étape: reconnaître la pandémie et ses conséquences. Les experts conseillent de prendre le temps, lors du retour au bureau, de revenir sur l'origine des départs précipités des bureaux.

Dernière étape: créer un rituel. Évoquer tout ce qui a été vécu durant l'année écoulée peut être un bon moyen d'affronter la situation. Le Dr Carión conseille par exemple d'écrire vos expériences vécues pendant la pandémie, afin de les incorporer dans un coin de votre mémoire. Cet exercice vous permettra de construire un récit personnel de l'époque de la pandémie. «Dans une période de transition, c'est très important de ne pas oublier ce qu'il s'est passé», précise-t-il.

Enfin, un conseil aux managers: soyez flexibles et empathiques. Tous les employés ne vont pas vivre de la même façon le retour à la vie normale. Certains ont peut-être connu la meilleure année de leur vie en passant du temps avec leurs proches, quand d'autres ont peut-être souffert de la perte d'un membre de leur famille. «Je pense que les patrons doivent faire attention aux différences entre les travailleurs. Ils doivent éviter de penser qu'il n'y a qu'une solution applicable à tout le monde», souligne Carión.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Quant aux employés, si vous pouvez le faire en toute sécurité, parlez de vos besoins et de vos préoccupations à vos supérieurs. Vous ne serez sans doute pas la seule personne à demander un retour au bureau en douceur.

Newsletters

En Lozère, les générations d'agriculteurs se passent le témoin

En Lozère, les générations d'agriculteurs se passent le témoin

Je ne suis plus de mon temps

Je ne suis plus de mon temps

[BLOG You Will Never Hate Alone] C'est à peine si je sais à quoi sert TikTok. Ou qui est Kim Kardashian. À croire que je vis sur une autre planète.

Zuzana Sermer, celle qui est parvenue à échapper au premier convoi vers Auschwitz

Zuzana Sermer, celle qui est parvenue à échapper au premier convoi vers Auschwitz

Les 999 premières déportées juives d'Auschwitz n'étaient pas au complet. Deux femmes, dont Zuzana Sermer, ne sont jamais montées dans le train.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio