Culture

Mort de Lena Horne, légende du jazz américain

Temps de lecture : 2 min

La chanteuse de Jazz et véritable icône américaine Lena Horne est morte dimanche 9 mai à New York, a annoncé son beau-fils hier. Âgée de 92, elle était également actrice et a activement participé au mouvement des droits civiques.

Après avoir entamé sa carrière dans le Harlem de l'époque de la dépression, Horne a atteint la renommée nationale dans les années 40 en devenant la première chanteuse noire à signer un contrat de longue durée avec un grand studio d'Hollywood. Malgré les préjugés raciaux, elle est apparue dans plus d'une douzaine de films dans les années 40, notamment dans la comédie musicale qui a vu naître son premier tube, Stormy Weather.

Elle a été la première femme noire à faire la couverture d'un magazine de cinéma, et grâce à sa beauté, ses apparitions sur la radio de l'armée et ses tournées pour rendre visite aux troupes, elle est devenue une des pin-up les plus célèbres de l'époque.

«Ce qui a fait de moi une star, c'est la guerre» a-t-elle déclaré dans une interview en 1990. «Bien sûr, les noirs ne pouvaient pas mettre une photo de Betty Gable dans leur casier. Mais ils pouvaient mettre la mienne.»

[Lire l'article sur latimes.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de Une: More of that Jazz, fabbio, via Flickr CC License by

Slate.fr

Newsletters

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

[BLOG You will never hate alone] Dans un long texte pudique et toute en retenue, Moses Farrow tient à dire sa vérité. À ses yeux, son père n'a jamais pu commettre les actes qui lui sont reprochés.

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Philip Roth n'aurait sans doute pas imaginé que son roman aiderait un homme transgenre confiné dans un refuge pour femmes victimes de violences conjugales.

Silence, on mange!

Silence, on mange!

Le cinéma français n’aime rien tant que casser la croûte. À tel point que la cuisine et la gastronomie sont devenues un élément central de ses chefs-d’œuvre. Ou de ses navets.

Newsletters