Monde / Économie

Dernière édition papier du Seattle P-I

Temps de lecture : 2 min

La Hearst Corporation, propriétaire du Seattle Post-Intelligencer, a annoncé que mardi 17 mars sortirait la dernière édition papier du journal. Le quotidien âgé de 146 ans va se concentrer uniquement sur le web pour devenir une sorte de «plateforme communautaire», qualifiée par le New York Times de «Huffington Post local».

Le Seattle P-I passe d'un staff de 125 personnes à une quarantaine : vingt journalistes et vingt commerciaux. Les employés font leurs adieux à la version papier du quotidien dans une vidéo, et la dernière journée est documentée en photos.

Fin 2008, le Christian Science Monitor a annoncé qu'à partir d'avril il arrêterait son quotidien pour se concentrer sur le web, conservant une édition papier hebdomaire.

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo : page commémorative du Seattle P-I)

Newsletters

«Ekifire», la vie de la communauté LGBT+ dans trois pays d'Afrique

«Ekifire», la vie de la communauté LGBT+ dans trois pays d'Afrique

«Un jour, j'ai lu une citation qui m'a beaucoup marqué, raconte Frédéric Noy. Elle disait que les Occidentaux ne s'intéressaient à l'Afrique qu'à travers les gens qui meurent et non ceux qui vivent. Ça m'a donné envie de découvrir...

À quoi ressemblait vraiment l'Angleterre à l'époque de «La Chronique des Bridgerton»?

À quoi ressemblait vraiment l'Angleterre à l'époque de «La Chronique des Bridgerton»?

La série de Netflix est un portrait romancé du pays pendant la Régence.

La communauté juive du Royaume-Uni utilise le jour de l'Holocauste pour dénoncer la persécution des Ouïghours

La communauté juive du Royaume-Uni utilise le jour de l'Holocauste pour dénoncer la persécution des Ouïghours

Pour eux, il y a des similitudes entre ce qu’il se passerait en Chine et ce qui est arrivé dans l’Allemagne nazie dans les années 1930-1940.

Newsletters