Tech & internet

Google avoue enfin qu'il n'a pas la meilleure réponse à votre question

Temps de lecture : 2 min

Une disposition qui pourrait s'avérer utile dans le cadre de la lutte contre les fake news.

Mitchell Luo via Unsplash
Mitchell Luo via Unsplash

Google teste actuellement une nouvelle fonctionnalité visant à prévenir ses utilisateurs et utilisatrices que les résultats qu'il leur fournit ne sont peut-être pas les plus fiables qui soient. Ce nouvel outil est destiné à être utilisé aussi bien dans le cas d'actualités brûlantes que dans les affaires dont le potentiel en fake news serait élevé.

En haut des pages de résultats, il sera possible de lire ceci: «il semble que les résultats changent rapidement». En dessous, la phrase suivante: «s'il s'agit d'un nouveau sujet, il peut parfois se passer du temps avant que des sources fiables publient des résultats».

Les tests sur cette nouvelle fonctionnalité ont démarré il y a une semaine, explique Vox. Celle-ci ne sera utilisée que dans un très rare nombre de cas, essentiellement sur des sujets d'actualité. Google entend ainsi participer à la lutte contre la désinformation de ses utilisateurs et utilisatrices, mais dans une perspective éducative. Il ne s'agit pas de censurer certains résultats, mais simplement de prévenir les uns et les autres qu'il y a des sources moins sérieuses que d'autres.

Actu chaude et soucoupes volantes

Interrogé par Vox, le représentant de Google Danny Sullivan prend l'exemple des OVNI pour illustrer l'intérêt de cette avancée. Lorsqu'une vidéo est publiée dans laquelle on observe des lumières indéfinies, de nombreux sites consacrés au sujet ne tardent généralement pas à sortir un bref article indiquant de quel type d'engin extra-terrestre il pourrait s'agir. Le but est que les personnes effectuant une recherche sur ce sujet soient immédiatement averties que les résultats proposés n'ont sans doute rien de très scientifique...

Se posent évidemment des questions sur la façon dont Google va faire le tri entre les sources jugées fiables et celles jugées moins fiables, et sur le nombre de sources dites fiables qui sera nécessaire avant que l'avertissement affiché en haut de page ne disparaisse. Ironie du sort, Google n'a absolument aucune réponse à nous apporter sur ces sujets.

Newsletters

Une nageuse sauvée de la noyade grâce à son Apple Watch

Une nageuse sauvée de la noyade grâce à son Apple Watch

Sans cette montre au poignet, l'issue n'aurait pas été aussi heureuse.

Samantha Cristoforetti, l'astronaute qui invite l'humanité à bord de l'ISS sur TikTok

Samantha Cristoforetti, l'astronaute qui invite l'humanité à bord de l'ISS sur TikTok

Rares sont ceux qui savent à quoi ressemble une serviette essorée ou comment on pédale dans l'espace, mais ses 500.000 abonnés en font partie.

La police peut consulter vos données TikTok, même si vous les supprimez

La police peut consulter vos données TikTok, même si vous les supprimez

Le réseau social chinois entretient le flou sur la durée de conservation des données.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio