Politique

L'altercation entre Darmanin et Dupond-Moretti, signe des limites du «en même temps» macronien?

Temps de lecture : 2 min

Le ministre de l'Intérieur a vanté son score aux départementales face à celui de LREM aux régionales dans les Hauts-de-France.

Quelques jours après la débâcle de La République en marche au premier tour des élections régionales et départementales, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti ont eu une vive altercation verbale en marge du Conseil des ministres, ce mercredi 23 juin.

Gérald Darmanin a félicité et apporté son soutien à Xavier Bertrand, en tête pour sa réélection dans les Hauts-de-France, face à la liste LREM sur laquelle figure notamment Dupond-Moretti. Mais il a surtout, et c'est ce que lui reproche le garde des Sceaux, tâclé ses collègues de la majorité présidentielle en se vantant d'avoir fait aux élections départementales un score six fois meilleur que celui de la liste LREM dans les Hauts-de-France.

Cette altercation prouve-t-elle qu'il est difficile d'unir droite et gauche au sein du même gouvernement? Gérald Darmanin a-t-il défié par ses propos, de manière détournée, Emmanuel Macron? Plus généralement, les faibles résultats de LREM aux régionales doivent-ils inquiéter la majorité présidentielle?

Roselyne Febvre et Jean-Marie Colombani, directeur de Slate.fr, en parlent avec leurs invités Carole Barjon, rédactrice en chef adjointe à L'Obs, et Stéphane Vernay, directeur de la rédaction de Ouest-France, dans «Politique», l'émission de France 24, en partenariat avec Slate.fr.

Newsletters

Madame Irma la Nupes

Madame Irma la Nupes

Paris Est, Paris Ouest: l'éternel clivage politique

Paris Est, Paris Ouest: l'éternel clivage politique

Cela fait cent cinquante ans que l'ouest parisien ne vote pas comme l'est. Et la gentrification de la capitale n'y a rien changé.

Féminisme-washing, écologie de façade et néonazis acceptés: bienvenue au Hellfest

Féminisme-washing, écologie de façade et néonazis acceptés: bienvenue au Hellfest

L'édition 2022, qui a mobilisé plus de 400.000 personnes, a été le théâtre d'un décalage criant entre la communication du festival et la réalité.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio