Parents & enfants / Monde

L'histoire de la Sud-Africaine enceinte de dix enfants serait fausse

Temps de lecture : 2 min

Deux versions s'affrontent: celle des médias locaux et celle des autorités, qui ont affirmé que cette grossesse était un mensonge.

Des tests ont montré que la femme de 37 ans n'avait pas été enceinte récemment. | freestocks via Unsplash
Des tests ont montré que la femme de 37 ans n'avait pas été enceinte récemment. | freestocks via Unsplash

Une enquête officielle affirme que la Sud-Africaine Gosiame Sithole, qui disait avoir accouché de dix enfants il y a quelques semaines, a menti. Aucun hôpital dans la province de Gauteng n'a enregistré la naissance de dix enfants, a déclaré le gouvernement régional. Des tests ont même montré que la femme de 37 ans n'avait pas été enceinte récemment. Elle est désormais placée en observation, dans le cadre de la loi sur la santé mentale, et bénéficiera d'un soutien psychologique. La déclaration officielle n'a pas mentionné les raisons de ce mensonge, indique la BBC.

Cependant, le groupe Independent Online (IOL), qui avait révélé l'histoire via le média Pretoria News, maintient son reportage. Selon eux, Gosiame Sithole aurait bien accouché le 7 juin au Steve Biko Academic Hospital de Pretoria. Les journalistes affirment que le personnel soignant était mal préparé pour un tel événement et que l'hôpital et les autorités locales ne cherchent qu'à couvrir leur négligence médicale.

«Ces allégations sont fausses, infondées et ne servent qu'à ternir la réputation du Steve Biko Academic Hospital et du gouvernement de la province du Gauteng», a fait valoir le communiqué officiel du gouvernement régional. Des poursuites judiciaires seront engagées contre le rédacteur en chef de Pretoria News, Piet Rampedi, ainsi que contre IOL.

Une arnaque financière?

La jeune femme vit avec son partenaire Teboho Tsotetsi à Tembisa, dans un quartier populaire près de Johannesburg. Selon IOL, le rédacteur en chef Piet Rampedi les a rencontrés en décembre 2020, à l'église. En mai 2021, il a interviewé le couple, qui pensait attendre huit enfants. Une photo prise par Piet Rampedi montre d'ailleurs Gosiame Sithole, visiblement enceinte.

La naissance surprise des dix bébés a été annoncée par Pretoria News le 8 juin, citant Teboho Tsotetsi comme source. Il a plus tard raconté qu'il avait reçu des messages de sa compagne lui apprenant la nouvelle, et lui précisant qu'il n'avait pas le droit de venir à l'hôpital à cause des mesures anti-Covid. Piet Rampedi s'est fié aux messages et n'a pas eu de confirmation venant de l'hôpital. Alors que d'autres médias s'emparaient de l'histoire, un porte-parole du gouvernement a fait savoir que personne n'avait encore vu les enfants.

Des dons ont commencé à affluer pour le couple et leurs prétendus bébés, surnommés les «Tembisa 10». Mais l'histoire a commencé à paraître suspecte quand Pretoria News n'a pas pu donner le nom de l'hôpital où seraient nés les enfants, et que plusieurs hôpitaux de la région ont démenti leur implication.

Teboho Tsotetsi a ensuite signalé la disparition de sa compagne et a demandé aux gens de ne plus faire de dons. De son côté, la jeune femme l'a accusé de vouloir profiter financièrement des enfants, selon Pretoria News. Des travailleurs sociaux ont finalement réussi à retrouver Gosiame Sithole, qui a été admise à l'hôpital vendredi 18 juin pour effectuer des tests, d'après les autorités.

Newsletters

Déjà saturés, les services pédiatriques craignent le pire pour cet hiver

Déjà saturés, les services pédiatriques craignent le pire pour cet hiver

Le plan blanc devrait être déclenché dans les prochains jours dans au moins un service d'Île-de-France.

Le tabou du deuil périnatal, un supplice pour les parents

Le tabou du deuil périnatal, un supplice pour les parents

[TRIBUNE] Les parents de nouveau-nés décédés devraient être accompagnés, épaulés. Au lieu de cela, ils sont confrontés à la dénégation de toute une société.

Au moins 140.000 enfants américains ont perdu un parent à cause du Covid-19

Au moins 140.000 enfants américains ont perdu un parent à cause du Covid-19

Une étude montre que les minorités raciales et ethniques sont les plus touchées par ces pertes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio