Monde

En plein emménagement, une famille trouve un os humain dans un placard

Temps de lecture : 2 min

Drôle de cadeau de bienvenue.

Après avoir examiné de près cet objet trouvé, la famille a décidé d'appeler la police. | Nino Liverani via Unsplash
Après avoir examiné de près cet objet trouvé, la famille a décidé d'appeler la police. | Nino Liverani via Unsplash

Il y a des emménagements qui se passent mieux que d'autres. Le moins que l'on puisse dire, c'est que celui de cette famille américaine qui venait tout juste d'investir son nouvel appartement dans le Queens, à New York, ne fait pas partie de la première catégorie. Un mois à peine après avoir commencé à déballer leurs cartons, les nouveaux propriétaires sont tombés sur un os. Un vrai. Celui d'un être humain.

Alors que toute la famille de Mohammad Siddique commençait petit à petit à prendre ses marques dans sa nouvelle résidence, son cousin a fait une étrange trouvaille. Il est tombé nez à nez avec un os, qui était coincé entre les étagères d'un placard encastré dans le mur. Il a tout d'abord pensé avoir affaire à un accessoire d'Halloween. «Ma réaction a été de le jeter. Cela ressemblait à un rouleau à pâtisserie», raconte le jeune homme au New York Post. Après avoir examiné de plus près cet objet macabre, la famille décide finalement d'appeler la police.

Expertisé par un médecin légiste

Arrivée sur les lieux en plein milieu de la nuit, la police n'a tout d'abord pas vraiment pris l'affaire au sérieux, rapporte Newsweek. L'objet a tout de même été confié au bureau du médecin légiste en chef de la ville de New York pour des analyses. Résultat: il s'agissait bel et bien d'un os de jambe humaine.

Pourquoi se trouvait-il caché dans l'armoire de cet appartement? Mohammad Siddique a peut-être une explication. Selon lui, les trois propriétaires précédents au cours du dernier siècle étaient tous chirurgiens et il pourrait s'agir d'une «relique d'une autre époque», précise-t-il au média américain. Ces anciens propriétaires auraient même pratiqué la médecine dans le sous-sol. Ambiance.

Cette histoire en rappelle une autre, en France cette fois-ci, bien plus macabre. Un habitant de Seine-et-Marne a trouvé en janvier dans un carton de déménagement le cadavre d'un homme. Contrairement à l'os du Queens, on en sait un peu plus.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Ouest-France expliquait le 2 avril que ce colis avait en fait été envoyé par la sœur de celui qui a ouvert le carton. Quelques jours plus tôt, cette dernière, qui souffrirait de troubles psychologiques, aurait frappé mortellement un homme qui tentait de profiter de sa vulnérabilité pour lui escroquer de l'argent –elle avait déjà déposé plainte contre lui. Dans un élan de panique, elle a ensuite emballé le corps dans un carton, puis l'a expédié.

Newsletters

Les journalistes afghans se masquent en solidarité avec leurs consœurs

Les journalistes afghans se masquent en solidarité avec leurs consœurs

Les talibans exigent désormais que les journalistes femmes se dissimulent le visage.

«La fin du soviétisme, le début des problèmes»: en Moldavie, les Roms sont pro-Poutine

«La fin du soviétisme, le début des problèmes»: en Moldavie, les Roms sont pro-Poutine

La population rom est victime de la guerre en Ukraine comme aucune autre. Pour elle, l'ennemi est partout et le refuge nulle part.

En Australie, un producteur se prend 9.000 dollars d'amende pour un fromage qui pue trop

En Australie, un producteur se prend 9.000 dollars d'amende pour un fromage qui pue trop

Le fabricant Yarra Valley Dairy a écopé d'une contravention à cause de l'inconfort causé par une «odeur déraisonnable» s'échappant de son installation.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio