Santé / Monde

À Berlin, un magasin profite d'une faille législative pour vendre du LSD

Temps de lecture : 2 min

Pour couronner le tout, c'est un prétendu parent éloigné de l'ex-président des États-Unis Donald Trump qui le commercialise.

Image du dérivé de ce LSD diffusée lors d'un reportage avec le propriétaire du magasin. | Capture d'écran STRG_F via YouTube
Image du dérivé de ce LSD diffusée lors d'un reportage avec le propriétaire du magasin. | Capture d'écran STRG_F via YouTube

En mars, les habitants de Berlin ont vu s'ouvrir une drôle de boutique, dont la devanture, pour le moins explicite, en a stupéfié plus d'un. On peut y lire, écrit en lettres capitales et en couleur flashy: «Vente de LSD».

Pas de police à l'entrée, des clients qui se succèdent, les stocks souvent épuisés... même dans la capitale allemande, lieu culte de la fête, ce commerce de drogue dure en pleine rue a de quoi surprendre. Il n'a pourtant rien d'illégal. Pour l'instant.

Le propriétaire du magasin, Carl Philip Trump, un Allemand d'une trentaine d'années, vend en fait une substance appelée 1CP-LSD, un dérivé du LSD dont la commercialisation n'est toujours pas interdite. Cette nouvelle drogue est considérée comme un «produit chimique de recherche» et étant donné que sa structure diffère légèrement de celle du LSD, elle nécessite d'être méticuleusement analysée avant d'être classée puis interdite, explique Business Insider.

Dans ce LSD Store, le 1CP-LSD est vendu sous forme de petites pastilles disponibles en plusieurs dosages: du micro à l'extra en passant par le mini et le plein dosage. Ses effets sur le corps seraient proches de ceux du LSD et provoqueraient une grosse défonce psychédélique de plusieurs heures.

Église et LSD

Le 1CP-LSD n'est pas la seule bizarrerie du magasin: Carl Philip Trump est un drôle de personnage. Cet Allemand affirme par exemple que son père vient du même village que l'ex-président des États-Unis, et il serait, selon ses dires, un cousin éloigné de Donald Trump, rapporte Vice US.

Et ce n'est pas tout. L'homme aurait même créé son propre parti politique, dont les deux fers de lance sont la légalisation de la drogue et la lutte contre la mafia de l'Église. Carl Philip Trump, qui a fréquenté une école catholique du sud de l'Allemagne au centre d'un problème de maltraitance d'enfants, a clairement l'Église dans le collimateur, ajoute le média américain. Enfin, ses idées flirtent avec le complotisme, précise Business Insider.

Le jeune commerçant est par ailleurs lucide sur l'avenir de son commerce. Il le sait, l'Allemagne devrait interdire très prochainement le 1CP-LSD. Deux options s'offriraient alors à lui: espérer que son fournisseur aux Pays-Bas développe une autre drogue alternative ou déplacer ses affaires dans d'autres pays où le 1CP-LSD n'est pas illégal. La Pologne plairait particulièrement à Carl Philip Trump, qui s'imagine déjà lutter contre l'Église dans ce pays conservateur grâce au LSD, en rendant plus critiques et ouverts ses consommateurs.

Newsletters

Garder vos écouteurs toute la journée peut étouffer vos oreilles

Garder vos écouteurs toute la journée peut étouffer vos oreilles

Le port d'appareils intra-auriculaires sur une longue période peut empêcher l'écoulement du cérumen. Et ce n'est pas sans conséquence.

Être enceinte et positive au Covid-19 est d'autant plus dangereux si on attend un garçon

Être enceinte et positive au Covid-19 est d'autant plus dangereux si on attend un garçon

Le sexe du fœtus influence à la fois la capacité de la mère à générer des anticorps contre le virus et à les transférer à son bébé.

La psychanalyse est-elle sexiste?

La psychanalyse est-elle sexiste?

Oui, dans la mesure où elle se fonde sur la différence sexuelle. Non, au sens où elle n'établit pas une hiérarchie entre le masculin et le féminin.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio