Politique

La fin du port du masque en extérieur, une stratégie payante pour Emmanuel Macron?

Temps de lecture : 2 min

Certains de ses adversaires politiques jugent la mesure électoraliste, alors que le premier tour des régionales se tient dimanche.

Le gouvernement donne le sentiment que l'épidémie de Covid est derrière nous: depuis jeudi 17 juin, le masque n'est plus obligatoire à l'extérieur et dimanche 20 juin, le couvre-feu sera levé, dix jours plus tôt que prévu. Il souffle un vent de liberté retrouvée. Le gouvernement peut du même coup entrer de plain-pied dans l'après-Covid et se consacrer aux campagnes électorales, d'abord les régionales dont le premier tour se tient ce dimanche, puis (surtout?) la présidentielle.

Ces suppressions de restrictions juste avant un scrutin sont-elles opportunistes? Dans quelle position Emmanuel Macron sort-il de la crise sanitaire –si tant est qu'elle soit vraiment finie?

Roselyne Febvre et Jean-Marie Colombani, directeur de Slate.fr, en parlent avec leurs invités Roland Cayrol, politologue et chercheur au Cevipof, Rokhaya Diallo, éditorialiste au Washington Post, et Virginie Le Guay, éditorialiste politique, dans «Politique», l'émission de France 24, en partenariat avec Slate.fr.

Newsletters

De la politique étrangère

De la politique étrangère

Ciotti vs Pécresse: les enseignements du premier tour de la primaire LR

Ciotti vs Pécresse: les enseignements du premier tour de la primaire LR

Parti en outsider, le député des Alpes-Maritimes, représentant d'une droite dure, arrive en tête du scrutin des adhérents.

Les débats Les Républicains confirment l'union de la droite derrière la sécurité et contre l'immigration

Les débats Les Républicains confirment l'union de la droite derrière la sécurité et contre l'immigration

À eux seuls, ces deux sujets ont occupé plus d'un tiers des discussions visant à départager les cinq candidats à l'investiture pour la présidentielle à l'issue de la primaire interne du parti.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio