Monde

Ce qui se cache derrière Lilibet, le prénom de la fille de Meghan et Harry

Temps de lecture : 3 min

Est-ce que la reine Elizabeth a vraiment inventé le nom «Lilibet»? Cette dénomination est-elle une manière de s'excuser après l'interview accordée à Oprah Winfrey?

Le Prince Harry et Meghan Markle ont accueilli leur deuxième enfant, Lilibet Diana Mountbatten-Windsor, le 4 juin. | Ben Stansall / AFP
Le Prince Harry et Meghan Markle ont accueilli leur deuxième enfant, Lilibet Diana Mountbatten-Windsor, le 4 juin. | Ben Stansall / AFP

Meghan Markle et le prince Harry ont annoncé il y a quelques mois qu'ils attendaient une fille. Son arrivée imminente était l'une des révélations de l'interview explosive avec Oprah Winfrey, vous vous en souvenez peut-être. Cette fille est maintenant là. Et son nom est Lilibet Diana Mountbatten-Windsor. Arrêtons-nous un instant là-dessus.

Un ajout à la lignée des bébés royaux est toujours une grande nouvelle, mais la venue au monde de Lilibet est un événement particulièrement remarquable en raison de l'interview précédemment évoquée, et du lot de circonstances uniques et compliquées qui entourent la naissance de cette enfant ayant à peine une semaine. Pour rappel, il y a environ un an et demi, ses parents ont pris la décision historique de quitter la famille royale parce que, d'après leur confession à Oprah Winfrey, le racisme et les mauvais traitements qu'ils subissaient de la part l'institution, mais aussi de l'extérieur, étaient devenus trop difficiles à endurer pour eux.

Naturellement, les choses sont devenues bien plus embarrassantes pour la famille royale depuis que Meghan et Harry en ont parlé publiquement. Sur les réseaux sociaux, les membres de la famille royale (ou du moins les personnes en charge de leurs comptes) ont réservé un accueil plus ou moins chaleureux à Lilibet, mais on peut supposer sans trop se tromper qu'il y a de la tension dans l'air. Le choix du nom est, donc, d'autant plus surprenant.

La reine aurait-elle inventé ce prénom?

Lilibet, qui se fera appeler Lili, porte le nom de son arrière-grand-mère, la reine Elizabeth (son deuxième prénom étant évidemment une référence à sa grand-mère défunte, la princesse Diana). Une rumeur concernant la famille royale veut que lorsque la reine était petite et qu'elle essayait de prononcer «Elizabeth», ce qui sortait de sa bouche ressemblait plus à «Lilibet», devenant finalement son surnom, surnom qui lui a collé à la peau jusqu'à l'âge adulte. On rapporte que c'est ainsi que son défunt mari, Philip, l'appelait –ce nom lui rend donc également hommage.

Pour certains, une telle appellation serait un choix étrange pour un nom officiel, qui pourrait sembler enfantin lorsque la jeune fille grandira. Moi, à l'inverse, j'aurais juré que c'était un nom parfaitement normal et qu'il avait toujours été un dérivé d'Elizabeth. Il y a tant de surnoms établis pour Elizabeth, dont Lily et Betty, que la reine n'est sûrement pas la première à l'avoir inventé. Pourtant, lors d'une enquête, un as de la recherche de Slate.com a confirmé que le nom «Lilibet» ne semblait pas avoir été publié avant la parution d'articles parlant d'une jeune Elizabeth ayant délaissé son nom environ à l'âge de 5 ans, au début des années 1930. Quoi!

Mais les origines de «Lilibet» sont probablement moins intéressantes que l'autre question qui entoure ce nom, à savoir: si Meghan et Harry étaient malheureux au sein de la famille royale au point de faire le choix sans précédent de la quitter, de déménager sur un autre continent et de tout dévoiler lors d'une émission télé exclusive, pourquoi ont-ils donné à leur nouveau-né le nom de la cheffe de famille qui leur causait tant de chagrin?

Il y a eu quelques réponses cyniques à cette question: pour en tirer profit, bien sûr! Mais l'explication la plus indulgente serait qu'au long de toute cette saga, Meghan et Harry se donnent beaucoup de mal pour prouver qu'ils gardent toujours une relation chaleureuse avec la reine. C'est avec l'institution qu'ils ont un problème. En tout cas, c'est ce qu'ils ont dit, tout en donnant la nette impression d'être moins désireux de rester dans les bonnes grâces de certains membres de la famille royale. J'aurais certainement été surprise s'ils avaient nommé le bébé en hommage à Charles ou William, mais à la reine, beaucoup moins.

Encore une fois, tout celà semble être une situation bien épineuse pour qu'un bébé puisse s'y retrouver. Je pense, comme beaucoup, que la monarchie britannique devrait être abolie, mais ces bébés aristocrates, j'en reste fan. Pendant que le reste de la famille royale fait face au drame, je souhaite bonne chance à Lilibet pour apprendre à utiliser ses yeux et ses cordes vocales, bouger sa tête, se retourner, et pour les autres challenges plus immédiats qui l'attendent.

Newsletters

Des petits Britanniques reproduisent les jeux de «Squid Game» et font réagir les autorités

Des petits Britanniques reproduisent les jeux de «Squid Game» et font réagir les autorités

Une équipe de protection de l'éducation exhorte les parents à ne pas autoriser leurs enfants à regarder la série Netflix.

Une femme violée dans un train en Pennsylvanie sous le regard des passagers passifs

Une femme violée dans un train en Pennsylvanie sous le regard des passagers passifs

L'agression a duré huit minutes, selon les caméras de vidéo surveillance, sans que personne n'intervienne.

Les scénarios d'une Allemagne post-Angela Merkel

Les scénarios d'une Allemagne post-Angela Merkel

Tandis que l'actuelle chancelière cédera bientôt sa place, l'avenir de la politique allemande au sein de l'Union européenne fait l'objet de nombreux débats et incertitudes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio