Santé / Monde

Des soignants suspendus d'un hôpital américain pour avoir refusé d'être vaccinés contre le Covid

Temps de lecture : 2 min

Ils risquent d'être licenciés s'ils ne reçoivent pas leurs deux doses.

Ces professionnels de la santé estiment que la politique de vaccination obligatoire est injuste. | Arseny Togulev via Unsplash
Ces professionnels de la santé estiment que la politique de vaccination obligatoire est injuste. | Arseny Togulev via Unsplash

Alors qu'en France, le débat sur une future vaccination obligatoire des soignants contre le Covid-19 s'est installé, certains hôpitaux américains ont déjà passé le cap. C'est notamment le cas du Houston Methodist Hospital, au Texas, rapporte un article de USA Today. «Nous respectons à presque 100% notre obligation de vaccination contre le Covid-19», affirme Marc Boom, le PDG de l'établissement dans un mail adressé au personnel. «Houston Methodist est officiellement le premier système hospitalier du pays à atteindre cet objectif pour le bien de ses patients.»

Dans les faits, la situation n'est pas aussi idyllique et le règlement ne fait pas vraiment l'unanimité. Une partie des 25.000 employés de l'hôpital a d'ailleurs refusé de se faire vacciner: 285 personnes ont bénéficié d'une dispense médicale ou religieuse, 332 ont obtenu un report pour cause de grossesse ou pour d'autres raisons et 178 estiment que la politique de vaccination obligatoire est injuste. Un motif non reconnu par la direction qui a décidé de suspendre ces dernières pour deux semaines, précise le quotidien américain.

Ces 178 professionnels de la santé risquent même d'être licenciés s'ils ne se vaccinent pas complètement. Vingt-sept d'entre eux ont déjà reçu leur première dose. «Je me sens un peu trahie, confie Amanda Rivera qui a dû quitter l'hôpital. J'ai travaillé aux urgences, c'était la folie pendant la pandémie. Nous étions en sous-effectif. L'hôpital était surchargé de patients.» Pour elle, la décision de Marc Boom est une claque.

Plainte déposée contre l'hôpital

Le mois dernier, plus de 100 employés du Houston Methodist Hospital ont porté plainte contre le système hospitalier en raison de sa politique vaccinale. Selon eux, les vaccins anti-Covid sont «expérimentaux», ils ont reçu une autorisation d'utilisation d'urgence de la Food and Drug Administration (l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) mais n'ont pas encore été pleinement approuvés.

Dans la lignée de cet hôpital, l'Indiana University Health, le plus grand établissement de santé de l'État d'Indiana, a également annoncé que ses 36.000 employés devront être vaccinés contre le virus d'ici à septembre. C'est le moyen le plus «sûr et efficace de protéger les patients», indique l'IU Health dans un communiqué, rappelant que «l'obligation de vacciner les employés du secteur de la santé n'est ni nouvelle ni sans précédent». En France, les professionnels de la santé doivent notamment avoir reçu le vaccin contre le tétanos, l'hépatite B ou encore la tuberculose.

Actuellement, aux États-Unis, les taux de vaccination du personnel soignant varient de 51% à 91%, selon une étude de USA Today menée dans certains des plus grands réseaux hospitaliers et hôpitaux publics du pays.

Newsletters

La dépense calorique des coureurs du Tour de France en équivalent Big Mac

La dépense calorique des coureurs du Tour de France en équivalent Big Mac

Le Tour 2022 arrive en France… Vingt-et-une étapes cette année, au cours desquelles les coureurs parcourront plus de 3.400 kilomètres. Voici l'estimation de l'incroyable quantité d'énergie qu'ils vont brûler.

Covid-19: le sous-variant BA.5 est bien là et risque de cogner fort

Covid-19: le sous-variant BA.5 est bien là et risque de cogner fort

La situation épidémique actuelle en France suscite des inquiétudes pour l'été à venir. Il est donc temps de prendre des mesures.

Ses médecins lui donnaient un an à vivre, son cancer du sein disparaît lors d'un essai clinique

Ses médecins lui donnaient un an à vivre, son cancer du sein disparaît lors d'un essai clinique

Touchée par une forme agressive de la maladie, Jasmin David s'est tournée vers un hôpital spécialisé en dernier recours.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio