Santé / Société

Un médecin américain spécialisé dans la fertilité a utilisé son propre sperme sur une de ses patientes

Temps de lecture : 2 min

Aux États-Unis, des tests ADN ont révélé plusieurs scandales de fraude à la fertilité.

Les tests ADN ont révélé que le médecin est le père biologique de l'enfant d'une de ses patientes. | Edward Jenner via Pexels
Les tests ADN ont révélé que le médecin est le père biologique de l'enfant d'une de ses patientes. | Edward Jenner via Pexels

Bianca Voss a failli s'évanouir sous le choc quand sa fille, Roberta, lui a annoncé les résultats de son test génétique 23AndMe, effectué l'automne dernier. Le test indiquait que le médecin spécialiste de la fertilité qui a inséminé artificiellement sa mère en 1983 avait secrètement utilisé son propre sperme. «Je suis tellement en colère d'avoir été violée de cette manière», a déclaré Bianca Voss fin mai, lors d'une conférence de presse en ligne pour annoncer un procès fédéral contre le médecin responsable, Martin D. Greenberg. Ce dernier a travaillé à New York pendant les années 1980 et vit maintenant en Floride. «Comment ai-je pu choisir un médecin aussi criminel et immoral qui me ferait une telle chose?»

Sa fille aussi est en colère. Roberta Voss avait essayé de contacter le Dr Greenberg via son compte 23AndMe, qui a été supprimé après qu'elle lui a envoyé un message. «Il a su qu'il était pris, et il essayait de se couvrir», a-t-elle déclaré dans un entretien à USA Today. «Je suis bouleversée par qui je suis, par ce que cela signifie et quel genre de personne ferait cela. Et est-ce ça fait partie de qui je suis? Et pour mon fils?», se demande Roberta Voss. «Maintenant, je suis hantée par l'idée qu'un violeur médical soit mon père, a-t-elle ajouté, et par l'énorme tromperie qui a donné lieu à ma propre conception.»

Au moins 10 autres médecins accusés de fraude

Mais Bianca Voss est loin d'être la seule dans cette situation. Au moins une douzaine de femmes ont été victimes de médecins de la fertilité, à qui elles faisaient confiance pour les inséminer avec du sperme issu de donneurs anonymes ou choisis. Elles ont découvert la fraude des années plus tard, lorsque leurs enfants ont effectué des tests ADN, très populaires. Dans certains cas, les tests ont révélé l'existence d'une fratrie inexpliquée; dans d'autres, ils ont établi un lien direct avec le médecin.

Jody Madeira est professeure à la Maurer School of Law de l'université de l'Indiana et a mené des recherches sur la fraude à la fertilité. Elle ne voit pas de raison claire au passage à l'acte des médecins mais note une certaine tendance à se considérer comme le meilleur dans son domaine. Du côté des victimes, «c'est vécu comme un viol mais elles ne le savent que des années plus tard. Et lorsqu'elles le découvrent, c'est l'enfant qui le dit à sa mère.»

De plus en plus, les parents, les enfants et leurs avocats se défendent. Des familles ont poursuivi d'anciens médecins pour ce qu'elles affirment être des inséminations frauduleuses datant de plusieurs décennies. Mais il s'avère difficile de lutter contre la fraude à la fertilité car peu d'États disposent de lois adaptées. Six États américains ont néanmoins mis en place des législations contre ces fraudes, et d'autres envisagent de faire de même.

Adam Wolf, un des avocats représentant Bianca Voss, estime qu'il est grand temps de renforcer la surveillance dans cette industrie encore peu régulée. «Dans la majorité des États, et au niveau fédéral, c'est le Far West», affirme-t-il. L'avocat prédit d'ailleurs que d'autres affaires de fraude à la fertilité vont émerger. Son cabinet a traité plus d'une vingtaine d'accusations ces dernières années. Tous les médecins concernés, à l'exception de trois, ont accepté des règlements à l'amiable sans passer par les tribunaux, a-t-il précisé.

Newsletters

Le Covid a-t-il mis fin aux grosses fêtes de mariage?

Le Covid a-t-il mis fin aux grosses fêtes de mariage?

On va enfin cesser d'inviter ces cousins et cousines dont on se fiche bien.

Déjà saturés, les services pédiatriques craignent le pire pour cet hiver

Déjà saturés, les services pédiatriques craignent le pire pour cet hiver

Le plan blanc devrait être déclenché dans les prochains jours dans au moins un service d'Île-de-France.

Pourquoi ruminons-nous nos peurs à 3h du matin?

Pourquoi ruminons-nous nos peurs à 3h du matin?

Vous n'êtes pas seul à vous réveiller vers cette heure-là. Explications.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio