Monde

En collant 7.700 pièces dans sa salle de bain, cette Américaine est peut-être passée à côté de la fortune

Temps de lecture : 2 min

Mais sa décoration restera originale pour toujours.

Jordan Darian a passé seize heures à coller les 7.700 pennies sur le sol de sa salle de bain. | Olichel via Pixabay
Jordan Darian a passé seize heures à coller les 7.700 pennies sur le sol de sa salle de bain. | Olichel via Pixabay

Alors que certains stockent leurs pièces rouges dans une tirelire au fond d'un tiroir, d'autres décorent leur maison avec. C'est ce qu'a fait cette Américaine, qui a passé seize heures à coller 7.700 pennies, des pièces d'un cent, sur le sol de sa salle de bain, rapporte un article de The Independent. «77 dollars [63 euros] que personne ne pourra plus jamais dépenser», ironise Jordan Darian en légende de sa vidéo publiée sur TikTok, dans laquelle elle dévoile un avant/après de la rénovation. La vidéo a depuis été visionnée plus de 20 millions de fois.

On y voit la femme de 36 ans coller les pièces une par une, à la main, sur le parquet en bois de la salle de bain des invités de sa maison à West Hollywood, en Californie. «J'ai utilisé de la colle Elmer pour fixer les pennies. J'ai scellé le sol avec de la résine époxy, ça m'a coûté environ 300 dollars [246 euros]», explique dans sa vidéo la cofondatrice d'une marque de CBD réservée aux femmes.

@ladyjordania

POV me over here trying to make cents of the penny floor comments, when we all know I can’t change what’s done##pennyfloor ##BestSeatInTheHouse

WHOLE LOTTA MONEY - Bïa

Jordan Darian a acheté la maison avec son mari en 2018 et elle la rénovait depuis, précise le magazine américain Newsweek. C'est sa mère qui l'a inspirée pour cette décoration plus qu'originale. «J'ai décidé de mettre des pennies sur le plancher de la salle de bain parce que c'était quelque chose dont ma mère avait toujours exprimé l'envie», ajoute-t-elle, très satisfaite du résultat final, même si cela lui a pris plus de temps que prévu. «J'adore les surprises en matière de décoration et de design dans une maison.»

Des pièces précieuses?

Si cette rénovation est devenue virale, c'est aussi parce que sa créatrice est peut-être passée à côté d'une grosse somme d'argent. De nombreux internautes ont affirmé en commentaires avoir aperçu des pièces très anciennes et précieuses, comme un penny en cuivre datant de 1943. Selon la Monnaie américaine, c'est l'une des pièces les plus «idéalisées» et les plus recherchées. En 1996, l'une d'entre elles s'est même vendue 82.500 dollars (67.776 euros).

«Depuis que j'ai posté la vidéo sur TikTok, j'ai appris que j'avais peut-être fait une très grosse erreur en ne vérifiant pas les pennies avant de les coller de façon permanente sur mon plancher», confie l'Américaine, qui ne pensait pas qu'un centime pouvait avoir autant de valeur. Autre problème: au moins huit pièces sont fixées à l'envers, ce qui empêche de vérifier leur année de fabrication. Impossible donc de savoir si Jordan Darian possède une véritable pièce en cuivre de 1943.

Même si le doute subsiste, des utilisateurs du réseau social pensent que la maison a pris de la valeur. «Lorsque nous revendrons notre maison un jour, je veux qu'elle impressionne vraiment les nouveaux acheteurs, qu'elle se démarque sur le marché et, avec une salle de bain au sol en pennies, elle le fera», conclut de son côté la propriétaire.

Newsletters

Aux États-Unis, l'autre «cancel culture»

Aux États-Unis, l'autre «cancel culture»

Dans de nombreux États américains, les législations visant à interdire la «théorie critique de la race» se multiplient.

Une étudiante américaine meurt après s'être étouffée lors d'un concours de hot-dogs

Une étudiante américaine meurt après s'être étouffée lors d'un concours de hot-dogs

Une cérémonie a réuni plus de 3.000 personnes pour lui rendre hommage.

Après sa discrète ascension, la Corée du Sud veut compter parmi les puissants

Après sa discrète ascension, la Corée du Sud veut compter parmi les puissants

En vingt ans, le pays est entré dans la modernité au point d'être invité à la table du G7. Celui qui a rejoint le cercle des moyennes puissances peut s'appuyer sur son économie et sa gestion exemplaire du Covid-19 pour assumer son envie d'autonomie.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio