Monde

Des brigades anti-squat

Temps de lecture : 2 min

verrou
verrou

La société Vigilance Properties semble une illustration dans le réel du personnage joué par Romain Duris dans le film de Jacques Audiard De battre mon cœur s'est arrêté.

Le Times Online décrit comment cette entreprise a connu une croissance exponentielle, constituant une armée privée de petits escadrons anti-squatters en Angleterre. Recrutés essentiellement parmi les anciens combattants revenus d'Irak, ces gardes de sécurité pas très conventionnels doivent s'assurer que les bâtiments qui sont à leur charge -banques, entreprises, maisons privées-, ne sont pas occupés illégalement. Quitte à employer la manière forte. Pour beaucoup d'entreprises, il n'est pas question d'envisager la visite de gros bras au milieu de la nuit, comme le fait Tom dans le film d'Audiard, introduisant des rats dans des squats de sans-papiers. Vigilance Properties privilégie le plus souvent une prévention musclée:

Nous choisissons une approche militaire pour éloigner cambrioleurs, squatters, peu importe.

Pour ces brigades anti-squat, un seul objectif: éviter à tout prix l'installation à court ou long terme. Et le quotidien britannique de rappeler la complexité légale autour du squat:

Est considérée comme infraction pénale l'emploi de la violence ou la menace d'utilisation de la violence pour pénétrer dans une propriété si quelqu'un -un squatter en l'occurence- est à l'intérieur. Il ne s'agit cependant pas d'une infraction pénale si vous le faites pacifiquement ou en changeant les serrures sans qu'il n'y ait personne. C'est pourquoi les squatters installent des verrous et gardent toujours au moins une personne sur place.

[Lire l'article sur Timesonline]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo:verrou/Subcircle via Flickr
CC License by

Slate.fr

Newsletters

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Newsletters