Monde

Qui a fourni l'argent à Faisal Shahzad?

Temps de lecture : 2 min

Les liens entre Faisal Shahzad et des groupes terroristes organisés sont encore troubles, mais les autorités américaines recherchent un individu qu'ils soupçonnent d'avoir participé à la tentative de Shahzad de faire exploser une bombe à New York, le 1er mai.

Elles détiennent le nom d'un coursier qui a pu jouer un rôle dans l'acheminement d'argent étranger vers Shahzad pour qu'il achète la voiture qui était équipée pour exploser à Times Square samedi 1er mai. Des officiels essaient de déterminer si les 13 billets de 100 dollars utilisés par Shahzad pour acheter le véhicule ont été fournis par un groupe terroriste.

Les talibans pakistanais, des alliés potentiels de Shahzad, nient toute implication, mais le porte-parole taliban Azam Tariq a déclaré à l'Associated Press: «Malgré tout, il est notre frère musulman.» Le New York Times explique qu'au cours des dernières années, les talibans pakistanais ont étendu leurs «alliances à un nombre inconnu d'autres groupes de militants, cellules autonomes, soldats et mercenaires dans les zones qu'ils contrôlent».

Les liens entre les talibans et al-Qaida rendent la situation encore plus floue, car les deux groupes partageraient leurs ressources. Alors que les renseignements essaient de trouver la source de ce qu'ils considèrent comme la «radicalisation graduelle» de Shahzad, ils explorent également des connexions possibles avec le musulman radical Anwar al-Aulaqi, un religieux né Américain actuellement au Yémen qui a été lié à la fusillade de Fort Hood au Texas l'année dernière et à la tentative d'attentat de Noël, selon le Washington Post.

CBS rapporte que le sénateur républicain de l'Iowa Charles Grassley a demandé au département de la Sécurité intérieure des détails pour savoir comment Shahzad a obtenu la nationalité américaine.

[Lire les articles sur washingtonpost.com, nytimes.com et cbs.com]

À LIRE AUSSI SUR SLATE: «Le Pakistan, cœur du réacteur terroriste» ; «Les trois leçons à tirer de l'attentat manqué de Times Square» ; «Revendiquer un attentat raté: une fausse bonne idée?»

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Faisal Shahzad, date inconnue, REUTERS/Ho New

Slate.fr

Newsletters

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Newsletters