Life

Un esprit sain dans un corps propre

Slate.fr, mis à jour le 07.05.2010 à 16 h 25

mains

mains

Qui ne s'est jamais mordu les doigts d'avoir choisi telle option plutôt qu'une autre? Ou tenté de s'auto-convaincre d'avoir pris la bonne décision? Mais l'avez-vous fait avant ou après vous être lavé les mains? Car selon DiscoveryNews, les deux sont indéniablement liés. Se laver les mains après une prise de décision rendrait les gens mécontents de leur dernière prise de décision, mais leur donnerait le sentiment d'être plus rationnel et enclin à reconnaître les conséquences négatives de leurs choix. Ils seraient donc moins soumis à cet effet post-décisionnel qui s'opère quotidiennement lors de ces tiraillements intellectuels qui nous animent constamment, rapporte le quotidien scientifique:

Une pizza ou un chinois? Les routes de campagne ou l'autoroute? Prendre un café ou faire un somme? Tous les jours, nous prenons des centaines de décisions. Et pour chacune d'entres elles, l'esprit doit travailler dur pour se convaincre qu'il fait le bon choix.

L'étude de Spike Lee Se laver après une dissonance post-décisonnelle parue le jeudi 6 mai dans la revue Science met en exergue une corrélation entre le fait de se sentir propre moralement et physiquement. Cet étudiant de l'université du Michigan parle d'un «clean slate effect», une sorte d'effet tabula rasa qu'aurait sur notre système de pensée le fait de se laver les mains.

La psychologue Katie Liljenquist de l'Université de Provo (Utah) en a démontré les effets sur le comportement:

Être dans un environnement propre rend les gens plus enclins à se comporter de façon éthique et être généreux. Son étude montre également qu'utiliser des nettoyants antiseptiques absout ces personnes de quelque culpabilité personnelle et que le simple fait de laver leur donne un sentiment de contrôle, de libération et l'impression de clarifier leur pensée.

Pour la psychologue, les implications de cette étude sont multiples, notamment au niveau de la libération psychologique:

Si les gens éprouvent une sorte de purification mentale quand ils se livrent à un nettoyage physique, il est possible qu'un environnement physique propre les prépare d'autant plus à apprendre et assimiler une nouvelle information.

[Lire l'article de DiscoveryNews ici, celui de Science ]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo:Hands/St0rmz via Flickr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte