Santé / Monde

Les Britanniques comptent bien partir en vacances en Europe

Temps de lecture : 2 min

Malgré les recommandations de leur gouvernement.

Le Ferry Armorique quitte Roscoff direction l’Angleterre, le 29 juin 2020. | Fred Tanneau / AFP
Le Ferry Armorique quitte Roscoff direction l’Angleterre, le 29 juin 2020. | Fred Tanneau / AFP

Lorsque l'été arrive, les touristes britanniques ont l'habitude d'affluer en Europe du Sud afin de profiter des plages et d'une météo plus clémente que chez eux. Après un été 2020 perturbé par le Covid-19, nombre d'entre eux comptaient retrouver la Méditerranée cet été 2021.

Seulement, malgré un taux de vaccination qui progresse bien, le Royaume-Uni est victime du variant indien, qui semble se propager plus rapidement, et veut à tout prix éviter l'arrivée d'une nouvelle mutation du virus. Le gouvernement conseille donc aux Britanniques de choisir avec soin leur destination de vacances, et impose des restrictions sur une majorité de pays étrangers en les classant sur listes rouge, «ambre» et verte.

Revenir d'un pays sur liste rouge nécessite de payer plus de 2.000 euros par personne afin d'effectuer une quarantaine obligatoire dans un hôtel. La liste «ambre», ou orange, nécessite quant à elle de rester en quarantaine chez soi pendant dix jours et d'effectuer des tests Covid deux et huit jours après son retour en Grande-Bretagne.

L'Europe du Sud sur liste orange

Les destinations populaires que sont la France, la Grèce, l'Espagne et l'Italie sont toutes sur liste orange et donc fortement déconseillées. Pourtant, il semble que cela ne découragera pas tous les touristes. Il y a peu, le Portugal était la seule destination estivale mainstream encore sur liste verte, mais le gouvernement britannique a finalement décidé de placer le pays, ainsi que Madeira et les Açores, dans la catégorie orange.

Tui, la plus grande société de voyage d'Europe, explique au Guardian que 50% de la clientèle ayant réservé un voyage vers le Portugal lorsque le pays était sur liste verte compte maintenir son séjour. Même constat chez Brittany Ferries, qui explique que malgré le statut «orange» de l'Espagne, «nous n'avons eu que peu de désistements sur les voyages aller».

Le Guardian souligne que si, comme en France, le tourisme intérieur est à privilégier, les prix sont plus élevés qu'à l'accoutumée. Pour un porte-parole d'Abta, l'association des voyagistes britanniques, beaucoup de personnes ne peuvent simplement pas s'offrir de vacances dans les lieux de villégiature anglais.

Newsletters

Les piqûres de moustiques peuvent causer bien plus que quelques démangeaisons

Les piqûres de moustiques peuvent causer bien plus que quelques démangeaisons

Nous ne sommes pas tous égaux face aux moustiques. Non seulement certaines peaux les attirent davantage, mais en plus, les réactions à leurs piqûres varient d'une personne à l'autre.

Les effets pervers du congé menstruel

Les effets pervers du congé menstruel

Alors que l'idée progresse dans le débat public, on peut s'interroger sur le réel impact d'une telle mesure sur la vie des personnes concernées au travail.

L'eau pétillante désaltère-t-elle plus que l'eau plate?

L'eau pétillante désaltère-t-elle plus que l'eau plate?

[L'Explication #72] Bulles ou pas bulles, telle est la question.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio