Monde

Au Pakistan, vendre des godes peut rapporter gros, mais aussi coûter cher

Temps de lecture : 2 min

Des godes aux plugs anaux en acier, de nombreux objets sexuels sont notamment fabriqués sur place dans le pays.

En façade, les entreprises suivent en effet des activités bien plus classiques. | Gwen Mamanoleas via Unsplash
En façade, les entreprises suivent en effet des activités bien plus classiques. | Gwen Mamanoleas via Unsplash

Pas de magasin physique, des ventes en ligne, via les réseaux sociaux ou grâce au bouche-à-oreille, le commerce des jouets et objets sexuels au Pakistan se veut discret. Et pour cause, leur fabrication et leur vente sont interdites. Un marché noir s'est pourtant secrètement structuré, rapporte dans une enquête le média Vice USA.

En matière de sex-toys, c'est à Sialkot, une ville du nord du pays, que tout se passe. Dans la région et même dans le monde, Sialkot est surtout connue pour produire des instruments chirurgicaux en acier ainsi que des ballons de football en cuir. Et c'est justement ce savoir-faire dans le cuir et l'acier qui a poussé certains habitants de la ville à se lancer dans la confection et la vente d'objets destinés aux plaisirs sexuels.

Godes ou plug anal en acier, tenue ou accessoire en cuir: les petits fabricants et commerçants ne manquent pas d'imagination. Il faut dire que les bénéfices promis sont alléchants. Selon le média américain, ces commerçants peuvent même atteindre des revenus mensuels 5 à 10 fois supérieurs au revenu moyen du pays. Même son de cloche chez The Economiste qui, dans une enquête de 2017, expliquait qu'une petite entreprise pakistanaise pouvait faire jusqu'à 200% de bénéfice sur un corset ou un uniforme de policier pervers en cuir, contre seulement 25% sur des vestes et des gants classiques -son activité d'origine.

En façade, les entreprises suivent en effet des activités bien plus classiques, au point que certains des ouvriers ne savent même pas quel type de produit ils confectionnent en cachette. «C'est juste un autre morceau de métal pour eux», explique à The Economiste un chef d'entreprise pakistanais, en regardant ses employés lisser des tubes en acier, pensant fabriquer des instruments chirurgicaux. Ce sont en fait des godes.

Risque de prison

L'on pouvait s'y attendre, dans un pays tel que la république islamique du Pakistan, qui reste très conservateur, vendre des boules de geisha ou des cages à pénis cadenassables n'est pas très bien vu.

La fabrication, la vente, la publicité et l'achat de ce type d'objet sexuel est même passible d'une amende et d'une peine d'emprisonnement de trois mois, en vertu de la loi sur les objets obscènes, ajoute Vice. Un jeune étudiant avait notamment été arrêté en 2017 pour en avoir vendu.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Tout se passe donc en ligne, pour le commerce local comme pour les ventes à l'international. Des plateformes comme Alibaba et Amazon permettent de faire prospérer les affaires. Mais, là encore, la discrétion et la prudence sont de mise: de faux clients passeraient également des commandes pour, ensuite, se faire un malin plaisir à livrer le vendeur à la police. Une tout autre façon de prendre son pied.

Newsletters

Un homme achète une Lamborghini avec des fonds de secours Covid et finit en prison

Un homme achète une Lamborghini avec des fonds de secours Covid et finit en prison

Cet Américain a écopé d'une peine de neuf ans.

Fermer les frontières ne stoppera pas la propagation du variant Omicron

Fermer les frontières ne stoppera pas la propagation du variant Omicron

Étant donné que ce nouveau variant s'est déjà propagé au-delà de l'Afrique australe, l'interdiction des voyageurs en provenance de cette zone ne fera que ralentir sa circulation.

Wagnergate: l'incroyable piège tendu aux mercenaires russes par l'Ukraine

Wagnergate: l'incroyable piège tendu aux mercenaires russes par l'Ukraine

Au cœur de ce sac de nœuds, la création d'une agence de recrutement bidon et une fausse alerte à la bombe.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio