Tech & internet

Politique et fellation: l’événement Zoom d’un gouverneur argentin piraté avec du porno

Temps de lecture : 2 min

Pas sûr que les internautes se soient concentrés sur le fond du débat en ligne.

Image d'illustration d'une réunion Zoom. | Gabriel Benois via Unsplash
Image d'illustration d'une réunion Zoom. | Gabriel Benois via Unsplash

L'événement se présentait comme une réunion pour la jeunesse, organisée sur la plateforme Zoom par le gouverneur de la province d'Entre Ríos, Gustavo Bordet, et des jeunes membres du Parti justicialiste, le Parti au pouvoir en Argentine. On devait y parler politique, pandémie et avenir du pays. Finalement, on aura surtout vu des personnes se masturber et pratiquer divers actes sexuels.

Les organisateurs de l'événement n'y avaient peut-être pas pensé, mais installer en toile de fond de la conférence des panneaux numériques diffusant en direct les vidéos des milliers de participants interagissant via Zoom n'était pas forcément une très bonne idée. Et ça n'a pas loupé. Derrière les quelques politiciens présents pour l'occasion, certaines vidéos d'internautes en ligne se sont subitement transformées en contenus pornographiques, rapporte le média Vice Us.

Ainsi, pendant que les intervenants s'enchaînaient au micro, on voit en arrière-fond un homme se masturber sur sa chaise, sans que son visage soit identifiable, ainsi que des vidéos de fellations notamment. Vidéos en direct ou préenregistrées? Personne ne le sait, et aucun internaute ou pirate informatique n'a pu être interpellé suite à l'incident.

Pas une première

Avec les hackeurs, la plateforme Zoom a parfois des petits airs de Chatroulette, célèbre site des années 2010 qui mettait des internautes en relation de manière aléatoire. Aujourd'hui, les pirates informatiques adorent visiblement se glisser dans les meetings pour y partager des contenus évidemment choquants et inattendus. De multiples cas similaires ont en effet été recensés à travers le globe, notamment lors de cours scolaires à distance.

Récemment, une audience en ligne du palais de justice de Brampton, en Ontario, au Canada, en a subi les frais. En plein procès virtuel, des images pornographiques et des croix gammées ont envahi à plusieurs reprises la conversation Zoom.

Dans une note nettement plus réjouissante, de fausses manipulations sur la plateforme peuvent aussi amener à des moments cocasses. On se souvient notamment de cette vidéo rapidement devenue virale, où un avocat américain fait face à un juge sans parvenir à désactiver le filtre lui faisant prendre l’apparence d’un chat.

Newsletters

Internet ne tient qu'à 420 câbles: l'Europe est-elle prête à les protéger?

Internet ne tient qu'à 420 câbles: l'Europe est-elle prête à les protéger?

Les grandes puissances se livrent une bataille sans merci pour le contrôle des autoroutes de l'information sous-marines.

L'algorithme de Twitter amplifie plus les contenus de droite que ceux de gauche

L'algorithme de Twitter amplifie plus les contenus de droite que ceux de gauche

Ce sont les résultats d'une étude interne menée par le réseau social.

Les candidates de télé-réalité subissent plus de cyberharcèlement que leurs homologues masculins

Les candidates de télé-réalité subissent plus de cyberharcèlement que leurs homologues masculins

Les trolls en ligne qualifient les femmes de sournoises, mentalement instables, diaboliques, ennuyeuses ou en quête d'attention.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio