Santé / Monde

En Autriche, un homme se fait amputer la mauvaise jambe

Temps de lecture : 2 min

La clinique a présenté ses excuses pour cette «erreur tragique».

Le retraité doit subir une nouvelle opération pour retirer la jambe initiale. | Vidal Balielo Jr. via Pexels
Le retraité doit subir une nouvelle opération pour retirer la jambe initiale. | Vidal Balielo Jr. via Pexels

On se croirait dans une mauvaise blague. Un patient âgé de 82 ans, souffrant de diverses maladies qui ont notamment affecté ses jambes, s'est fait amputé la jambe droite au lieu de la gauche, rapporte un article de The Guardian. L'homme était soigné dans la clinique Freistadt, située dans la ville autrichienne du même nom, près de la frontière avec la République tchèque.

«Nous sommes profondément choqués que le mardi 18 mai, en dépit des normes d'assurance qualité, la mauvaise jambe d'un homme de 82 ans [...] ait été amputée», déclare la clinique dans un communiqué. Pire, l'erreur n'a été remarquée que deux jours après, lors du changement des pansements. Le patient, lui-même, ne s'en était pas aperçu au début et a appris la nouvelle en présence de ses deux filles, précise Heute, un média local.

Selon l'établissement, ce serait une «erreur tragique», due à une faute humaine et à «une série de circonstances malheureuses». Une enquête serait d'ailleurs en cours et la clinique envisage de revoir ses normes sanitaires. «Nous devons découvrir comment cette défaillance, cette erreur a pu se produire», ajoute le directeur de la clinique, Norbert Fritsch, lors d'une conférence de presse. «Je tiens à présenter ici des excuses publiques.»

La mauvaise jambe a été marquée par une flèche

L'erreur aurait été commise avant l'opération, au moment de marquer la jambe à amputer par une flèche. Le médecin aurait demandé au malade de confirmer qu'il s'agissait bien de la bonne jambe, mais ce dernier «ne s'exprimait pas de manière suffisamment compréhensible», indique Norbert Fritsch.

L'opération était pourtant une procédure courante et le médecin qui l'a réalisée, actuellement en congé, est «un professionnel de santé très expérimenté», selon les mots du média autrichien. De son côté, la clinique Freistadt a déposé une plainte auprès du parquet.

Perdre une jambe est déjà compliqué, mais perdre les deux à cause d'une faute médicale peut être traumatisant. La clinique a donc proposé une assistance psychologique au patient, indique le quotidien britannique. Ce dernier doit encore retourner au bloc opératoire afin qu'on lui retire l'autre jambe, à partir du milieu de la cuisse. Si «l'opération est prévue prochainement» selon la clinique, le retraité n'a toujours pas donné son consentement.

Newsletters

Une bactérie mortelle détectée dans des spray d'huiles essentielles

Une bactérie mortelle détectée dans des spray d'huiles essentielles

Walmart a immédiatement rappelé toutes les bouteilles vendues.

Le syndrome du cœur brisé touche de plus en plus de femmes

Le syndrome du cœur brisé touche de plus en plus de femmes

Une tendance qui pourrait s'être d'autant plus accélérée avec la pandémie.

Le décalage horaire, un enfer à vivre

Le décalage horaire, un enfer à vivre

[BLOG You Will Never Hate Alone] Depuis que je suis rentré au pays après un long voyage en avion, j'erre comme un somnambule atteint de paralysie mentale.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio