Sciences

Un chien qui mord est souvent un chien qui a peur

Temps de lecture : 2 min

Les résultats d’une grande étude menée en Finlande permettent de comprendre et de prévenir les comportements agressifs chez ces animaux.

Les petits chiens ont tendance à se montrer plus agressifs que les gros. | Helena Lopes via Pexels
Les petits chiens ont tendance à se montrer plus agressifs que les gros. | Helena Lopes via Pexels

Lorsqu'un chien grogne, aboie, chique ou mord, ce n'est pas forcément mauvais signe –ces comportements font partie du registre normal de la communication canine et peuvent parfaitement se manifester, par exemple, quand le chien joue. En revanche, quand son agressivité est trop excessive, cela peut poser problème autant pour les êtres humains que pour les autres animaux de son entourage.

Qu'est-ce qui fait qu'un chien dérape? Une équipe de recherche finlandaise vient de se pencher sur un échantillon de 9.270 chiens et isole différents facteurs. Parmi les plus significatifs: l'âge, le sexe, la taille et, surtout, le caractère craintif de l'animal.

Insécurité et douleur

Les chiens les plus apeurés sont les plus à risque de comportements agressifs problématiques. En particulier, les animaux les plus anxieux et sensibles au bruit sont ceux qui se montrent les plus agressifs envers des êtres humains qu'ils ne connaissent pas, avec des risques élevés de morsure.

Sans trop de surprise, le sexe arrive en second dans la liste des facteurs de risque isolés par les chercheurs dirigés par Hannes Lohi, professeur de biosciences vétérinaires affilié à l'université d'Helsinki. Les chiens mâles sont ainsi les plus susceptibles d'être agressifs, sans que le corpus scientifique permette de tirer une conclusion définitive quant à l'utilité de la stérilisation: certaines montrent que la stérilisation augmente les risques, d'autres qu'elle les diminue et d'autres encore qu'elle n'a aucun effet sur l'agressivité des animaux.

Lohi et ses collègues observent que les petits chiens ont tendance à se montrer plus agressifs que les gros, même s'ils sont logiquement perçus comme moins dangereux par les êtres humains.

L'âge représente également un facteur de risque significatif d'agressivité chez le chien: plus l'animal sera âgé, plus les risques seront élevés. Selon les scientifiques, il est possible qu'un comportement agressif soit un signe de douleur. Par exemple, la dysplasie de la hanche est une maladie courante qui peut entraîner un comportement agressif chez les chiens. En outre, certains troubles, tels que la cataracte, maladie oculaire invalidante elle aussi fréquente chez les chiens âgés, peuvent diminuer la capacité des animaux à percevoir les personnes qui s'approchent d'eux. Le chien en vient alors à se sentir en insécurité, ce qui augmente d'autant le risque d'une réponse agressive.

Soit une raison de plus de ne pas repousser les visites chez le vétérinaire: des examens de santé annuels ont de quoi réduire les comportements agressifs liés à la douleur ou à d'autres maladies.

Newsletters

Une épidémie de maladie rénale pourrait se propager avec le changement climatique

Une épidémie de maladie rénale pourrait se propager avec le changement climatique

Les reins sont responsables de l'équilibre hydrique de l'organisme, ce qui les rend particulièrement sensibles aux températures extrêmes.

Être enceinte et positive au Covid-19 est d'autant plus dangereux si on attend un garçon

Être enceinte et positive au Covid-19 est d'autant plus dangereux si on attend un garçon

Le sexe du fœtus influence à la fois la capacité de la mère à générer des anticorps contre le virus et à les transférer à son bébé.

Certaines personnes pourraient être génétiquement immunisées contre le Covid

Certaines personnes pourraient être génétiquement immunisées contre le Covid

Elles détiendraient alors la clé du traitement le plus efficace contre le virus. Si vos proches sont tombés malades et pas vous, vous en faites peut-être partie.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio