Monde

À New York, des centaines de morts du Covid-19 sont entreposés depuis plus d'un an dans des camions

Temps de lecture : 2 min

La plupart d'entre eux devraient bientôt être enterrés dans la plus grande fosse commune du pays.

Les camions servant de morgues temporaires à Brooklyn, le 6 mai 2020. | Justin Heiman / Getty Images North America / AFP
Les camions servant de morgues temporaires à Brooklyn, le 6 mai 2020. | Justin Heiman / Getty Images North America / AFP

Alors que la ville de New York se relève peu à peu des différentes vagues de Covid-19 auxquelles elle a dû faire face, une triste nouvelle vient rappeler combien le virus y a été meurtrier. Environ 750 corps de victimes du virus datant du printemps 2020 sont toujours entreposés dans des camions réfrigérés, dans la zone portuaire de Brooklyn. Cela fait donc douze mois que près de quarante camions et leur funèbre contenu n'ont pas bougé.

Il faut retourner au mois d'avril de l'année dernière pour comprendre la situation. À ce moment-là, l'État de New York était submergé par le Covid-19 et comptabilisait près de 1.000 décès quotidiens dus au virus. Les médecins légistes, équipés pour traiter vingt corps par jour environ, se sont alors retrouvés avec près de 200 cadavres chaque jour, précise The Independent. Face à cet afflux incessant de victimes, la ville s'était résignée à utiliser des camions réfrigérés pour stocker les corps en attendant que les hôpitaux et les morgues ne soient plus sous pression.

Indignation

Un an après, les corps restants devraient être déplacés sous peu, ajoute le média britannique. La plupart d'entre eux devraient être amenés à Hart Island, une île des rives du Bronx, connue pour être la plus grande fosse commune des États-Unis.

Cette information concernant les dépouilles restantes des victimes du Covid-19, révélée il y a quelques jours lors d'un conseil municipal, a par ailleurs suscité l'indignation. Un conseiller a notamment comparé la gestion de ces cadavres au traitement que l'on réserve aux objets trouvés, rapporte RFI.

Aujourd'hui, New York renaît de ses cendres, après avoir été violemment frappée par la pandémie au printemps et en hiver dernier. L'État compte désormais près de 1.600 nouvelles contaminations quotidiennes, un chiffre en constante diminution, tandis qu'environ 60% de ses 20 millions d'habitants ont déjà reçu au moins une dose de vaccin, selon les chiffres officiels. Pour ne pas ralentir le rythme, la ville tente désormais de convaincre les plus réticents et proposera bientôt des vaccinations gratuites dans le métro.

Newsletters

Une bactérie mortelle détectée dans des spray d'huiles essentielles

Une bactérie mortelle détectée dans des spray d'huiles essentielles

Walmart a immédiatement rappelé toutes les bouteilles vendues.

«La première fois, j'étais terrifiée»: des vétérinaires stérilisent les hippopotames de Pablo Escobar

«La première fois, j'étais terrifiée»: des vétérinaires stérilisent les hippopotames de Pablo Escobar

En Colombie, 80 hippopotames vivent en liberté depuis la mort du baron de la drogue.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 16 au 22 octobre 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 16 au 22 octobre 2021

Libération de 5.600 détenus birmans emprisonnés pour avoir protesté contre le coup d'État de février, inondations en Inde et évolution de la pandémie... La semaine du 16 au 22 octobre en images.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio