Monde

La cure d'austérité passe mal en Grèce

Slate.fr, mis à jour le 05.05.2010 à 16 h 42

«La cure d'austérité passe mal en Grèce» titre Presseurop après l'appel à la grève générale de mercredi 5 mai. Le climat social et politique semble de plus en plus tendu alors que le plan de rigueur extrêmement drastique annoncé en échange du plan de sauvetage de l'UE et du FMI est discuté depuis lundi au Parlement d'Athènes. Des mesures qualifiées d'«injustes» par le journaliste du quotidien grec To Ethnos:

Certains se sont enrichis en pillant les caisses publiques, et pourtant, ce sont les fonctionnaires et les retraités qui vont devoir payer les pots cassés. Nous avons à faire à une politique violente et qui redistribue mal la richesse publique, qui ne récompense en fait que la ploutocratie

A l'occasion de la journée d'action de ce mercredi, on dénombre déjà trois morts dans une agence bancaire sur laquelle ont été tirés des cocktails molotov. Plusieurs bâtiments administratifs sont également en feu rapporte Lemonde.fr, sans que l'on puisse pour l'instant déterminer combien de personnes se trouvaient à l'intérieur. Des camions de pompier et de chaînes de télévision ont également été incendiés en marge de la manifestation qui a rassemblé plus de 25.000 personnes dans les rues d'Athènes, avant de rapidement dégénérer:

La police a tiré des gaz lacrymogènes contre une cinquantaine de personnes tentant de forcer un cordon policier devant la tombe du Soldat inconnu, dans le centre de la capitale. Les jeunes ont lancé des bouteilles d'eau et des pierres sur les policiers gardant le Parlement, où le projet de loi gouvernemental prévoyant des mesures d'austérité draconiennes (...) est examiné depuis lundi par des commissions parlementaires.

policier

La police a été placée en «état d'alerte générale» à 15H30 selon l'AFP. Une mesure extrême qui permet de mobiliser toutes les forces policières et de rappeler les effectifs en congés. La chaîne de télévision grecque Skai permet de suivre l'évolution de la situation.

Le 1er mai avait déjà donné lieu à de violents affrontements dans la capitale grecque. Le Telegraph propose un diaporama impressionnant de policiers équipés de masque à gaz, pour certains littéralement en feu.

[Voir les images de Skai ici, les articles du Presseurop , celui du Monde ici]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: policier grec touché par un coktail molotov le 5 mai, REUTERS/John Kolesidis

À LIRE ÉGALEMENT: L'Allemagne paiera pour la Grèce... après le 9 mai, Jean-François Copé: Soutenir la Grèce, c’est soutenir l’Europe

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte