Boire & manger / Monde

Haro sur le foodporn: la Chine interdit les commandes de nourriture démesurées

Temps de lecture : 2 min

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, la Chine a décidé de légiférer sur les commandes de nourriture et le partage de vidéos de binge-eating.

Un homme achète de la viande dans un marché à Wuhan, en Chine, le 18 mai 2020. | Hector Retamal / AFP
Un homme achète de la viande dans un marché à Wuhan, en Chine, le 18 mai 2020. | Hector Retamal / AFP

L'année dernière, le président chinois Xi Jinping avait lancé une campagne de lutte contre le gaspillage alimentaire, qu'il qualifiait de problème «choquant et inquiétant», menaçant la sécurité alimentaire du pays.

Cette campagne vient de passer à la vitesse supérieure avec l'adoption d'une nouvelle loi, entrée en vigueur le 29 avril, qui interdit à la clientèle des restaurants de commander plus que ce dont elle a besoin. Le tournage et le partage de vidéos d'orgies culinaires, connues en Chine sous le nom de mukbang, et qui rencontrent un grand succès sur les réseaux sociaux depuis quelques années, ont également été interdits.

Alors que la loi vise à prévenir toute «utilisation déraisonnable» de la nourriture, les limites restent toutefois sujettes à interprétation. Les autorités locales ont conséquemment été chargées de prendre diverses mesures afin de faire appliquer ces nouvelles règles.

Réduire les portions et la liberté d'expression

Dans les cantines d'entreprises et lors des banquets, on encourage ainsi à respecter la règle du «N-1», selon laquelle le nombre de plats doit être inférieur au nombre de convives –des fonctionnaires ont été missionnés pour vérifier cela.

Du côté des restaurants, on suggère au personnel de cuisine de proposer des portions réduites, afin de limiter le volume de restes gâchés dans les assiettes. Déjà en août dernier, dans la province du Hunan, un restaurant zélé était allé jusqu'à peser sa clientèle à l'entrée de l'établissement pour lui proposer un menu basé sur son poids.

Les restaurateurs dont on estime qu'ils inciteraient les consommateurs à commander des quantités excessives de nourriture s'exposent désormais à une amende pouvant atteindre l'équivalent de 1.300 euros. Les particuliers ne sont en revanche pas encore susceptibles de recevoir de pénalité financière.

Sur les réseaux sociaux, et notamment Douyin, la version de TikTok utilisée en Chine continentale, les censeurs ont commencé à retirer les vidéos assimilées à du foodporn, qui essaimaient sur la plateforme jusqu'à présent. Les chaînes de télévision et les médias qui diffuseraient ce type de vidéos peuvent encourir quant à eux jusqu'à 13.000 euros d'amende.

Pas de pénurie en vue

Bien que la Chine ne soit pas confrontée à des pénuries alimentaires, la crise liée à la pandémie de Covid-19 a perturbé la production et le commerce des matières agricoles. La loi met en avant la nécessité «d'assurer la sécurité alimentaire nationale», et de «promouvoir les vertus traditionnelles de la nation chinoise» en économisant les ressources du pays.

Selon les médias d'État, 35 millions de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année en Chine. À titre de comparaison, les États-Unis sont à 66 millions, et la France à 10 millions.

Newsletters

La cuisine des chefs étoilés à la maison

La cuisine des chefs étoilés à la maison

Soixante-huit portraits et recettes des meilleures toques de France figurent au sommaire de ce livre signé Véronique André.

Quand la baguette de pain a-t-elle été inventée?

Quand la baguette de pain a-t-elle été inventée?

La réponse vous surprendra: c'était il y a très peu de temps.

Peut-on manger du porc vegan quand on est musulman?

Peut-on manger du porc vegan quand on est musulman?

Ça a l'air tellement bon.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio