Sciences

Un signal radio familier a été détecté sur Vénus

Temps de lecture : 2 min

Il livre des informations précieuses sur cette planète, communément appelée l'étoile du berger.

Vénus partage de nombreuses similitudes avec la Terre. | NASA / Jet Propulsion Laboratory-Caltech via Nasa
Vénus partage de nombreuses similitudes avec la Terre. | NASA / Jet Propulsion Laboratory-Caltech via Nasa

Vénus livre petit à petit ses secrets. Les scientifiques viennent notamment de faire un pas de plus dans la compréhension de la planète la plus chaude du système solaire grâce à l'analyse des données récoltées par la sonde solaire Parker de la NASA. Cette dernière s'est rapprochée si près de Vénus qu'elle a réussi à capter ce qui semble être des émissions radio naturelles.

En juillet 2020, la sonde est en effet passée à près de 832 kilomètres de la planète, ce qui a permis à son instrument FIELDS, qui mesure les champs électriques et magnétiques de l'atmosphère du Soleil, de capter sept minutes de signaux radio naturels à basse fréquence. Une première depuis près de trente ans.

Ces signaux sont en effet familiers des scientifiques: ils ressemblent comme deux gouttes d'eau à ceux recueillis en 1992 par la sonde spatiale Galileo lorsqu'elle s'est rapprochée de Jupiter et de ses lunes.

D'où proviennent ces émissions? À l'instar de la Terre, Vénus et Jupiter possèdent une couche de gaz chargée électriquement au bord supérieur de son atmosphère, appelée ionosphère, explique la NASA. Cette mer de gaz émet naturellement des ondes radio qui peuvent être détectées par les sondes. Dans ce cas précis, cela signifie donc que la sonde solaire Parker a traversé la haute atmosphère de Vénus.

Sa ionosphère s'amincit

La découverte ne s'arrête pas là. Les données récoltées ont fait grandement avancer la compréhension des scientifiques sur la façon dont Vénus, qui partage de nombreuses similitudes avec la Terre, s'est transformée avec le temps en une masse inhospitalière terriblement chaude, où les températures dépassent 460°C.

Les nouvelles données de la sonde Parker ont notamment permis de confirmer une théorie: l'ionosphère de Vénus varie bel et bien considérablement au cours du cycle solaire de onze ans. Ainsi, sa ionosphère s'amincit lorsque le minimal solaire s'approche, rapporte une étude publiée dans la revue Geophysical Research Letters.

La sonde Parker, qui a quitté la Terre au mois d'août 2018, vient de faire les gros titres, non pas uniquement pour ces avancées scientifiques exceptionnelles, mais pour avoir battu un record... de vitesse. Le 28 avril 2021, la NASA a en effet annoncé que l'appareil est passé près du Soleil à une vitesse encore jamais atteinte par un engin fabriqué par l'humanité. Sa vitesse? Plus de 147 kilomètres par seconde. Rien que ça.

Newsletters

Les hommes PDG sont mieux payés lorsqu'ils ont des voix profondes et viriles, selon une étude

Les hommes PDG sont mieux payés lorsqu'ils ont des voix profondes et viriles, selon une étude

Les chercheurs ont utilisé une mesure de résonance qui ne varie pas avec l'âge ou les coachings vocaux.

Un phénomène annonciateur d'une extinction de masse est en train de prendre de l'ampleur

Un phénomène annonciateur d'une extinction de masse est en train de prendre de l'ampleur

La prolifération microbienne toxique a prospéré juste avant la fin du Permien-Trias. On la retrouve aujourd'hui au bord de nos cours d'eau.

Les loutres de mer, héroïnes du changement climatique

Les loutres de mer, héroïnes du changement climatique

Le mammifère aux pattes palmées est essentiel à l'équilibre de son environnement.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio