Monde / Économie

Jackpot pour Las Vegas, qui refait le plein de visiteurs

Temps de lecture : 2 min

Avec l'assouplissement des restrictions liées au Covid-19 et l'augmentation du nombre de touristes, la Sin City retrouve des airs d'avant-pandémie.

Image d'illustration de Las Vegas. | Grant Cai via Unsplash
Image d'illustration de Las Vegas. | Grant Cai via Unsplash

Le temps des rues vides, des machines à sous à l'arrêt et des casinos déserts semble être un lointain souvenir. Las Vegas, la ville de toutes les extravagances, est bel et bien de retour, alors que l'épidémie marque le pas aux États-Unis.

Chaque dimanche, une scène résume bien la situation: un embouteillage de voitures entre la Californie et le Nevada, sur la route de Las Vegas, est visible sur près de 32 kilomètres, rapporte ABC News. «Les visiteurs viennent tout au long de la semaine et repartent tous en même temps», explique au média américain un membre de l'unité de surveillance de l'autoroute concernée.

Cet engouement ne devrait pas faiblir dans les jours à venir, bien au contraire. Et pour cause, ce 1er mai, le taux d'occupation autorisé des casinos a été étendu à 80%, contre 50% depuis le 15 mars. La distanciation physique obligatoire passe quant à elle de près de deux mètres à moins d'un mètre. Mieux encore, les restaurants peuvent désormais accueillir des tables de douze et les boîtes de nuit peuvent ouvrir à nouveau –bien que les espaces de danse soient encore fermés. Bref, tout est fait pour que les visiteurs viennent en nombre dépenser à tout va.

Outre l'ouverture accélérée de la ville et de ses établissements, plusieurs facteurs peuvent expliquer le retour massif des voyageurs. D'un côté, l'arrivée des chèques de relance de 1.400 dollars [près de 1.160 euros] a poussé une partie de la population américaine à tenter sa chance au casino, de l'autre la baisse du nombre de contaminations dans le pays et la vaccination intense font que les personnes n'ont plus peur de se déplacer d'un État à un autre. Ce phénomène est en fait observé depuis mars, où les gains des casinos de l'État avaient même dépassé le milliard de dollars [environ 830.00 euros], ajoute ABC News. Un record mensuel sur ses huit dernières années.

Le sourire après les larmes

Pour accueillir dans les meilleures conditions grandes et petites fortunes, Las Vegas a fait peau neuve. Certains nouveaux établissements sont même sortis de terre il y a peu, comme le Virgin Hotels Las Vegas, un luxueux complexe de 1.500 chambres accompagné de son immense casino, qui a ouvert le 25 mars dernier. Elon Musk a même eu le temps de construire un tunnel souterrain, un nouveau moyen de transport dans la ville qui a fait couler beaucoup d'encre.

Si l'heure est à l'enthousiasme, le confinement imposé en mars 2020 avait été difficile pour les travailleurs de la ville mythique de l'ouest des États-Unis. En avril 2020, le taux de chômage avait atteint près de 34% dans la Sin City, où plus d'un emploi sur deux dépend des 150.000 chambres d'hôtels et des casinos qu'elle abrite.

Aujourd'hui, le nombre de nouveaux cas positifs détectés au Nevada est d'environ 400 par jour, loin des chiffres atteints en décembre et en janvier dernier. En outre, près de 40% de la population adulte aux États-Unis est déjà totalement vaccinée contre le Covid-19, et la courbe des nouvelles contaminations ne cesse de chuter dans ce pays durement touché par le virus.

Newsletters

Internet ne tient qu'à 420 câbles: l'Europe est-elle prête à les protéger?

Internet ne tient qu'à 420 câbles: l'Europe est-elle prête à les protéger?

Les grandes puissances se livrent une bataille sans merci pour le contrôle des autoroutes de l'information sous-marines.

Communiqués

Communiqués

Remplacer le mot «femme» par «personne qui a ses règles» est-il vraiment inclusif?

Remplacer le mot «femme» par «personne qui a ses règles» est-il vraiment inclusif?

Aux États-Unis, l'emploi du mot «femme» est de plus en plus controversé. Mais suivre la logique de certains activistes s'avère périlleux.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio