Monde / Économie

Un millionnaire en bitcoin donne un million aux Verts allemands pour qu'ils interdisent le bitcoin

Temps de lecture : 2 min

L'ingénieur informatique est devenu riche grâce à la cryptomonnaie, mais s'inquiète de ses effets sur l'environnement.

Soit la moitié de sa fortune gagnée grâce aux bitcoins. | Bermix Studio via Unsplash
Soit la moitié de sa fortune gagnée grâce aux bitcoins. | Bermix Studio via Unsplash

L'un des plus important don politique de l'histoire de l'Allemagne vient, selon l'Associated Press, d'être versé aux Verts allemands. Moritz Schmidt, un quarantenaire qui n'avait auparavant jamais donné à aucun parti, a donné au Bündnis 90 / Die Grünen pas moins d'un million d'euros.

C'est une somme très inhabituelle pour un parti qui ne reçoit d'ordinaire que de petits montants de la part de ses adhérents. Autre originalité: Schmidt, qui est devenu millionnaire grâce aux bitcoins, voudrait que les Verts interdisent cette cryptomonnaie.

Inquiétudes climatiques

En vendant ses bitcoins au fur et à mesure, Schmidt s'est retrouvé à la tête d'une fortune de deux millions d'euros. Seulement, l'ingénieur affirme à l'Associated Press qu'il s'est rendu compte après coup de l'immense coût énergétique de la cryptomonnaie.

«Être un monstre énergétique est inscrit dans le mode de fonctionnement du bitcoin», estime Schmidt, qui veut donc faire amende honorable. Plutôt que de reverser une partie de sa fortune à une association écolo, le millionnaire a donc choisi le parti écologiste allemand, bien parti dans la course pour les élections fédérales de septembre: «Donner à un parti politique pour qui les valeurs environnementales sont centrales aura un effet bien plus puissant.»

Le Bündnis 90 / Die Grünen ambitionne de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre, mais son programme n'aborde le sujet des crypto qu'une fois, et pas sur leur aspect polluant. Les Verts veulent rendre les bitcoins «traçables», ce qui pourrait décourager certains de leurs partisans.

Schmidt, quant à lui, voudrait se débarrasser pour de bon de la technologie qui l'a rendu riche. «Je ne pense pas que les régulations vont faire quoi que ce soit, à part si elles crashent assez les prix pour que les bitcoins deviennent inintéressants et non-utilisables (…) Je pense plutôt que les bitcoins devraient être interdits.»

Newsletters

Aux États-Unis, l'autre «cancel culture»

Aux États-Unis, l'autre «cancel culture»

Dans de nombreux États américains, les législations visant à interdire la «théorie critique de la race» se multiplient.

Une étudiante américaine meurt après s'être étouffée lors d'un concours de hot-dogs

Une étudiante américaine meurt après s'être étouffée lors d'un concours de hot-dogs

Une cérémonie a réuni plus de 3.000 personnes pour lui rendre hommage.

Après sa discrète ascension, la Corée du Sud veut compter parmi les puissants

Après sa discrète ascension, la Corée du Sud veut compter parmi les puissants

En vingt ans, le pays est entré dans la modernité au point d'être invité à la table du G7. Celui qui a rejoint le cercle des moyennes puissances peut s'appuyer sur son économie et sa gestion exemplaire du Covid-19 pour assumer son envie d'autonomie.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio