Monde

Un joggeur américain se retrouve face à un ours et parvient à le raisonner

Temps de lecture : 2 min

Evan Matthews est sain et sauf.

L'ours a poursuivi le joggeur sur 800 mètres. | Camerauthor Photosandstories via Unsplash
L'ours a poursuivi le joggeur sur 800 mètres. | Camerauthor Photosandstories via Unsplash

En voilà une bonne raison de courir. Un Américain s'est retrouvé nez à nez avec un ours alors qu'il faisait son jogging dans le parc national de Grand Teton, dans le Wyoming aux États-Unis. L'animal l'a poursuivi pendant plusieurs minutes, rapporte un article de The Guardian. À ce moment-là, l'homme était à 800 mètres de sa voiture.

Evan Matthews a réussi à filmer sa rencontre avec l'animal. Dans cette vidéo impressionnante, on voit un ours noir, l'espèce la plus répandue en Amérique du Nord –«pas si petit que cela», commente le coureur– sortir des bois et s'engager sur une route, tranquillement. Si l'animal reste assez loin derrière lui, il continue d'avancer malgré les objections de l'Américain: «Recule, reste ici, gentil ours», peut-on entendre dans la vidéo.

Evan Matthews a l'habitude de voir des ours pendant ses joggings, mais c'est la première fois que l'un d'entre eux s'approche aussi près de lui. «Celui-ci s'intéressait à moi, alors j'ai dû lui faire changer de direction», écrit le coureur sur ViralHog. Plutôt que d'utiliser la matière forte en repoussant l'animal avec son spray anti-ours, qu'il considère comme un dernier recours, il a choisi de le raisonner. «Hey, non! Je me fiche que tu aies faim. Je ne suis pas ta nourriture, crie-t-il. Bien sûr, on peut faire un tour si tu veux. Mais tu ne t'approcheras pas plus.»

«C'était excitant»

Tout en continuant à parler à l'ours et en essayant de le convaincre de ne pas le blesser, Evan Matthews a réussi à atteindre sa voiture sans aucune égratignure. L'animal s'est finalement enfui dans les bois. «Eh bien, c'est la première fois que je me fais courser par un ours, raconte le joggeur. C'était excitant.»

Pour se protéger dans ce genre de situation, il est conseillé de garder ses distances, de parler calmement afin que l'ours sache que vous êtes un humain et non une proie, et de s'échapper vers un lieu sûr. En cas d'attaque d'un ours brun ou d'un grizzli (seulement avec ces deux espèces, surtout pas avec un ours noir), il est recommandé de faire le mort. Selon un communiqué du Service des parcs nationaux américains, il faut s'allonger sur le ventre, les mains derrière le cou, les jambes écartées et rester immobile jusqu'à ce que l'ours quitte la zone.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

De son côté, Evan Matthews a préféré ne pas s'enfuir en courant ni faire le mort, pour éviter que l'ours ne le «considère comme une proie» et le «pourchasse» ou comme «une cible facile».

Newsletters

Au Nord, c'étaient les corons

Au Nord, c'étaient les corons

En Géorgie, l'exil des Russes qui refusent de devenir des bourreaux

En Géorgie, l'exil des Russes qui refusent de devenir des bourreaux

La reine Elizabeth II, dernière icône de la monarchie britannique

La reine Elizabeth II, dernière icône de la monarchie britannique

Que ce soit au travers de billets ou d'œuvres d'art, il n'existe que très peu de visages aussi reconnaissables que le sien.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio