Monde

Trafic de mollusques géants: la police philippine saisit pour 20 millions d'euros de coquillages

Temps de lecture : 2 min

La coquille du tridacne géant sert de substitut aux défenses d'éléphants pour les braconniers.

Les garde-côtes inspectent des coquilles de tridacnes géants saisies aux braconniers, sur Green Island, dans la ville de Roxas, aux Philippines. Leur valeur s'élève à près de 25 millions de dollars. | Handout / Garde côtière philippine (PCG) / AFP
Les garde-côtes inspectent des coquilles de tridacnes géants saisies aux braconniers, sur Green Island, dans la ville de Roxas, aux Philippines. Leur valeur s'élève à près de 25 millions de dollars. | Handout / Garde côtière philippine (PCG) / AFP

Ce sont 200 tonnes de coquilles qui ont été saisies par les garde-côtes philippins, lors de l'une des plus grandes opérations jamais menées dans le pays contre le trafic de coquillages. Des tridacnes géants, aussi connus sous le nom de bénitiers géants, avaient été récoltés illégalement pour être revendus comme substituts de l'ivoire, alors que le commerce de défenses d'éléphant fait l'objet d'une répression globale. Au total, la masse de coquilles braconnées atteint une valeur de près de 25 millions de dollars, soit 20,86 millions d'euros.

Plus grand coquillage du monde, le tridacne géant peut atteindre jusqu'à 1,5 mètre de large, et peser jusqu'à 250 kilogrammes. Il héberge des algues marines qui constituent une source de nourriture pour de nombreux poissons, et se trouve en plus grand nombre aux Philippines, qui abritent la plupart des espèces tropicales de tridacna.

Coquillage en danger

«Le prélèvement de tridacnes géants dans leur habitat naturel est une forme de crime intergénérationnel. Cela affectera de façon permanente l'écosystème marin et les générations futures seront privées des bénéfices qui en découlent», a déclaré Jovic Fabello, porte-parole du Conseil de Palawan pour le développement durable.

C'est dans la province de Palawan, sur Green Island, située dans la mer de Sulu, que le raid des garde-côtes a eu lieu ce vendredi 16 avril. La province est devenue depuis trois ans l'un des principaux foyers de braconnage des Philippines. Les coquilles des tridacnes géants, classés espèce vulnérable, sont utilisées pour fabriquer des produits comme des boucles d'oreilles ou des lustres, remplaçant l'ivoire, dont le braconnage et le commerce font l'objet d'une surveillance plus sévère.

Au début du mois dernier, déjà 80 tonnes de coquilles de ces bénitiers géants avaient été saisies par les garde-côtes sur une île voisine, le butin atteignant une valeur de 3,3 millions de dollars. Aux Philippines, tuer des espèces menacées d'extinction est passible d'une peine de 12 ans de prison et d'une amende pouvant aller jusqu'à un million de pesos, soit 17.000 euros.

Newsletters

Aux États-Unis, l'autre «cancel culture»

Aux États-Unis, l'autre «cancel culture»

Dans de nombreux États américains, les législations visant à interdire la «théorie critique de la race» se multiplient.

Une étudiante américaine meurt après s'être étouffée lors d'un concours de hot-dogs

Une étudiante américaine meurt après s'être étouffée lors d'un concours de hot-dogs

Une cérémonie a réuni plus de 3.000 personnes pour lui rendre hommage.

Après sa discrète ascension, la Corée du Sud veut compter parmi les puissants

Après sa discrète ascension, la Corée du Sud veut compter parmi les puissants

En vingt ans, le pays est entré dans la modernité au point d'être invité à la table du G7. Celui qui a rejoint le cercle des moyennes puissances peut s'appuyer sur son économie et sa gestion exemplaire du Covid-19 pour assumer son envie d'autonomie.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio