Politique / Monde

Selon Donald Trump, un des vaccins contre le Covid «devrait s’appeler “Trumpcine”»

Temps de lecture : 2 min

L’ancien président des États-Unis a soutenu qu’un des vaccins devrait porter son nom, lors d’un discours prononcé devant les instances du Parti républicain.

Donald Trump lors d'un discours le 4 novembre 2020. | Mandel Ngan/AFP
Donald Trump lors d'un discours le 4 novembre 2020. | Mandel Ngan/AFP

«Nous sommes rassemblés ce soir pour parler de l’avenir du Parti républicain.» Invité d’honneur de la réunion des donateurs du «Grand vieux parti» («GOP» en version originale) samedi 10 avril, Donald Trump n’a pas manqué de faire à nouveau la Une des médias américains avec de nouvelles frasques et insultes envers certains des Républicains, comme le raconte le média anglais The Independent. Et au lieu de parler d'avenir, il a surtout glosé sur le passé.

Lors de ce discours, où il a indiqué qu’il n’avait «aucun doute» de la reprise du Sénat et de la Chambre des représentants en 2022, Donald Trump s’est également attribué le mérite d’avoir développé un vaccin contre le Covid-19. «Ils devraient l’appeler Trumpcine», a-t-il confié à son assemblée. L’ex-président a aussi vanté sa gestion de l’épidémie, bien qu’elle ait fait plus de 400.000 morts durant sa présidence. Il a félicité les gouverneurs républicains qui ont maintenu les commerces et les entreprises ouvertes dans leurs états et en a rajouté une couche sur le Dr Fauci, le conseiller médical en chef de la présidence. «Est-ce que vous avez déjà vu quelqu’un être aussi nul?», a-t-il lancé. Fin mars, il avait déjà déclaré qu’il ne «l’écoutait pas vraiment».

Toujours aussi subtil, l’ancien président a également accusé Mitch McConnell, le chef des républicains au Sénat, de ne pas avoir fait assez pour qu’il reste en poste. McConnel a pourtant été un de ses alliés fidèles mais n’a pas soutenu Trump dans ses fausses accusations de fraude électorale, qu’il a réitéré lors de son discours. «Si c’était Schumer (le chef de la majorité démocrate au Sénat, ndlr), au lieu de cet “enfoiré stupide” de McConnell, cela ne se serait jamais produit», a-t-il déclaré, arguant que McConnel était un «perdant».

Le magnat, décidément mauvais perdant, a répété qu’il avait bien remporté la Georgie et la Pennsylvanie – deux États gagnés par Biden, où les fraudes n’ont jamais été prouvées – et il a qualifié le résultat des élections de «connerie».

Newsletters

Historia

Historia

Les gauches et les droites œuvrent-elles inconsciemment à la réélection de Macron?

Les gauches et les droites œuvrent-elles inconsciemment à la réélection de Macron?

À six mois de la présidentielle, rien n'est encore joué, même si les sondages font preuve de constance tout en haut du tableau. L'état des oppositions n'est pas étranger à ce constat.

Tout un programme

Tout un programme

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio