Politique

Pourquoi les oppositions sont-elles vent debout contre les nouvelles mesures de l'exécutif?

Temps de lecture : 2 min

À l'Assemblée nationale, elle se sont largement abstenues de voter pour ou contre le nouveau confinement.

Emmanuel Macron a annoncé mercredi 31 mars un troisième confinement national, enjoignant la population française à tenir bon pour, cette fois-ci, sortir vraiment de la crise sanitaire. Il a ouvert la perspective d'un retour à la normale mi-mai et mise toujours sur une forte accélération de la campagne vaccinale. Le lendemain, Jean Castex a présenté ces nouvelles mesures à l'Assemblée nationale, espérant recueillir le soutien des parlementaires. Si la majorité LaREM-MoDem-Agir a bien permis de les adopter, le scrutin a été marqué par une large abstention de l'opposition, qui a dénoncé une «mascarade de débat».

Comment expliquer cette réaction? Est-elle le signe d'une pré-campagne présidentielle déjà en marche? Faut-il faire preuve d'indulgence envers l'exécutif dans la mesure où aucun pays n'a trouvé de solution miracle pour s'en sortir?

Roselyne Febvre et Jean-Marie Colombani, directeur de Slate.fr, en parlent avec leurs invitées Laetitia Krupa, journaliste spécialiste de la communication politique, et Virginie Le Guay, cheffe-adjointe du service politique de Paris Match, dans «Politique», l'émission de France 24, en partenariat avec Slate.fr.

Newsletters

François Hollande, éternel commentateur de la vie politique française

François Hollande, éternel commentateur de la vie politique française

Quatre ans après la fin de son mandat, Hollande distribue sa profession de foi dans «Affronter». Cette troisième publication en tant qu'ancien président rappelle qu'il n'a pas perdu son sens de la bonne formule.

Faut-il parler des outrances d'Éric Zemmour?

Faut-il parler des outrances d'Éric Zemmour?

[Chronique #26] C'est le dilemme de l'heure, le piège du Zemmouristan.

«On a fini par dégager un profil type du parrain»: les astuces des petits candidats pour trouver leurs 500 signatures

«On a fini par dégager un profil type du parrain»: les astuces des petits candidats pour trouver leurs 500 signatures

Difficile de trouver le nombre de parrainages requis dès lors qu'on aspire à se présenter à l'élection présidentielle en dehors des grandes formations politiques.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio