Parents & enfants / Tech & internet

Désolé, les enfants, mais votre «Roblox», là, c'est nul

Temps de lecture : 7 min

En ces périodes où on les autorise à passer plus de temps devant les écrans, les enfants méritent un meilleur jeu en ligne.

Roblox est le pire truc qui existe. | Capture d'écran BitSquid via YouTube
Roblox est le pire truc qui existe. | Capture d'écran BitSquid via YouTube

Si c'est auprès de préadolescents que vous allez chercher des conseils pour vos investissements financiers, vous n'aurez pas manqué d'apprendre que la plateforme de jeux Roblox est désormais cotée en bourse. Ce jeu en ligne est en effet l'une des success stories de la pandémie, puisqu'il y a connu une croissance phénoménale, les parents du monde entier ayant autorisé leurs enfants surexcités à passer beaucoup plus de temps devant les écrans qu'en temps habituel.

À présent, après avoir été valorisée à 29,5 milliards de dollars [25,1 milliards d'euros] lors d'une récente levée de fonds, Roblox fait ses débuts sur les marchés publics par le biais d'une cotation directe (une alternative à l'introduction en bourse traditionnelle) et pousse certains à avancer que, comme GameStop (GME) auparavant, RBLX pourrait être une nouvelle «action-meme» (ou meme stock) propulsée par Reddit.

Mais qu'est-ce exactement que Roblox? Pour le dire simplement: Roblox est le pire truc qui existe.

Moche, simpliste et stupide

Je le sais: c'est une plateforme de jeu très appréciée et elle est généralement considérée comme irréprochable, mais si je me permets d'avancer de façon aussi péremptoire que Roblox est le pire truc qui soit, c'est que je sais de quoi je parle: j'y ai joué de (trop) nombreuses heures avec ma petite nièce de 9 ans. Quand elle s'est mise à jouer à Roblox, elle s'est naturellement tournée vers moi, le gamer de la famille. J'ai accepté de jouer avec elle –non seulement parce que je l'aime bien, mais surtout dans l'espoir de pouvoir l'orienter doucement vers des jeux plus intéressants.

Roblox n'est pas un jeu vidéo en soi, mais une plateforme où les gens (en grande majorité des enfants) peuvent accéder à un nombre important et toujours croissant de jeux réalisés à l'aide de l'outil de création de Roblox. Il faut un ordinateur pour avoir accès à cet outil et pouvoir créer ses propres jeux, mais les jeux Roblox sont aussi bien accessibles sur tablettes et téléphones portables que sur ordinateur. Il en résulte des jeux qui utilisent tous les mêmes éléments visuels et la même palette de couleurs (une esthétique qui rappelle les cubes de Minecraft, mais avec des coins arrondis). Roblox utilise aussi une monnaie propre au jeu, baptisée Robux, qu'il est possible d'acheter avec de l'argent réel. Bien que certains jeux soient payants en Robux, les jeux les plus courants sont gratuits, mais ils comportent des éléments cosmétiques ou autres améliorations, qui ne peuvent être achetés qu'avec des Robux.

Dans Roblox, j'ai joué à un (très) long jeu de plateformes aux couleurs criardes dans lequel n'étaient permis que deux mouvements: courir et sauter. J'ai aussi testé un jeu dans lequel j'ai conduit un hot-dog géant jusque dans une bouche en train de mastiquer, descendu un toboggan tout en zigzags et fini dans des toilettes, qui m'ont téléporté directement à mon point de départ, où je suis monté dans une banane géante pour refaire le même circuit. J'ai même vaguement mis les pieds dans un jeu Roblox où l'on incarne un oiseau/dragon/cheval/loup/poisson et l'on vole/court/nage avec d'autres joueurs qui jouent également la vie d'un oiseau/dragon/cheval/loup/poisson, avant que la conversation ne se transforme inévitablement en dispute pour savoir qui sera le bébé et si le bébé oiseau/dragon/cheval/loup/poisson fera trop de bêtises pour les parents ou pas assez. Quand je dis «vaguement mis les pieds», c'est que je ne pouvais vraiment pas faire plus, car je crois que pour vraiment apprécier les jeux de ce type, ne serait-ce qu'un petit peu, je pense sincèrement qu'il faut être un enfant...

Tous ces jeux auxquels j'ai joué, et bien d'autres encore, se sont révélés incroyablement moches, simplistes et stupides. Et tous ont essayé de me faire dépenser de l'argent pour acheter un animal de compagnie, un costume, un accessoire ou un nouveau secteur de la carte. Beaucoup étaient des copies éhontées d'autres jeux, connus et de meilleure qualité. Ceux que j'ai le plus aimés –comme celui avec la voiture hot-dog, la bouche et les toilettes– étaient de simples bêtises destinées à se divertir cinq minutes avant d'être oubliées. Ceux que j'ai aimés le moins étaient, grosso modo, des exutoires vraiment sympas pour les enfants qui, coincés chez eux, ne pouvaient plus jouer à faire semblant «dans la vraie vie» avec leurs copains et copines à cause de la pandémie.

Un «Minecraft», le processus de création en moins

Quand j'avais 9 ans, mon groupe de musique favori était les Monkees, une imitation américaine des Beatles créée pour lancer une série télévisée ciblant les enfants. Quand je repense aux épisodes à l'intrigue répétitive (le beau gosse, Davy, qui tombe immanquablement amoureux de la fille du jour, entraînant toutes sortes de péripéties comiques), je regrette que le marketing de l'émission ait tant fonctionné sur moi. À chaque fois que j'entends une chanson des Monkees, un vent de pure nostalgie mêlé à une honte infinie s'empare du plus profond de mon être. Roblox est aux jeux vidéo ce que les Monkees étaient aux Beatles. (Et, oui, je sais que certains des titres plus tardifs des Monkees sont appréciés d'un public averti, mais ce n'est pas la musique que j'écoutais quand j'avais 9 ans).

Roblox, c'est tous les jeux vidéo en un seul, mais en plus simple, en plus laid et en moins bien. Les jeux sont regroupés sur une marketplace qui attire les enfants en leur permettant de jouer gratuitement, tout en ajoutant constamment des annonces qui les incitent à dépenser de l'argent sonnant et trébuchant pour obtenir des améliorations hideuses à un environnement hideux.

Le point fort de «Minecraft» est que tous les outils que les développeurs utilisent pour créer sont à portée de main, à l'intérieur même du jeu.

Le jeu auquel Roblox ressemble le plus est Minecraft. Contrairement à Roblox, Minecraft est, à la base, un jeu riche, avec des obstacles et des réussites propres, mais à l'instar de Roblox, il offre aussi aux développeurs la possibilité de construire des mondes, de créer des aventures, des expériences et des mini-jeux qu'ils peuvent mettre à disposition des autres joueurs moyennant paiement. Comme Roblox, Minecraft est visuellement très moche: ma nièce m'a avoué préférer Roblox parce que dans Minecraft, tout est fait de blocs. Je ne peux pas la contredire sur ce point. Toutefois, le point fort de Minecraft est que tous les outils que les développeurs utilisent pour créer sont à portée de main, à l'intérieur même du jeu. Tous les enfants qui jouent à Minecraft sont invités à se servir de ces outils pour bricoler, apprendre et explorer par eux-mêmes.

Roblox a supprimé cela, alors que c'était ce qu'il y avait de mieux dans Minecraft, et a érigé un mur entre les outils des créateurs/développeurs et l'expérience que vivent les utilisateurs/joueurs. Ma nièce n'a pas la moindre idée de la manière dont elle pourrait commencer à créer un jeu Roblox, pas plus qu'elle n'en aurait sur la façon dont monter son propre téléphone portable à partir de différents éléments. Roblox ne lui permet pas d'accéder au processus de création; son unique rôle est de consommer. C'est cette barrière entre les créateurs et les consommateurs que je déteste le plus dans Roblox, bien plus que les mini-transactions (au moins, avec ces achats, on peut dire que ma nièce est plus écolo que si elle utilisait de l'argent pour acheter de véritables jouets en plastique).

Des jeux plus intéressants

Le monde des jeux vidéo est incroyablement divers, ce qui signifie qu'il y a énormément de points de vue différents sur ce qui fait ou non un «bon jeu». Les gamers qui aiment mettre à l'épreuve leur coordination visuo-motrice préfèreront un style de jeu totalement différent de celui que prisent les gamers qui y voient une forme d'art, sans parler des personnes qui ne jurent que par les compétitions multi-joueurs.

À mon avis, aucune personne n'aimant réellement les bons jeux ne peut trouver quelque chose d'intéressant dans Roblox. Conçue pour faire ses premiers pas dans le monde du jeu vidéo, la plateforme a tout faux, que ce soit au niveau artistique, au niveau de la nouveauté, de la complexité, de la créativité et de l'aspect ludo-éducatif. Roblox n'a d'autres objectifs que sa popularité et sa capacité à délester les enfants de leur argent de poche, ce que la plateforme réussit parfaitement.

Roblox n'a d'autres objectifs que sa popularité et sa capacité à délester les enfants de leur argent de poche.

Je vois ma petite nièce collée à l'écran tous les jours, plusieurs heures durant, et j'aimerais que ses premières expériences dans cet univers soient plus belles, plus stimulantes, moins cyniques, moins bas de gamme et moins ruineuses. Pourquoi faut-il qu'elle aime cette bouse, alors qu'il existe tant de bons jeux tout aussi accessibles pour son âge? Pourquoi ne pas commencer sa vie dans le monde du jeu par, si ce n'est mon Mario adoré, au moins un jeu multi-joueurs correct qui marche comme Fall Guys, voire Among Us?

Mais quand je me souviens des Monkees, je me rappelle aussi à quel point cela m'avait rendu triste quand un plus grand m'avait dit qu'ils étaient nuls. Et je dois me souvenir que j'ai fini par apprécier les Beatles à mon tour en grandissant. J'aurais aimé que ma nièce fasse l'impasse sur Roblox, mais je sais qu'elle finira bien par découvrir, en son temps, des super jeux qui stimuleront vraiment son imagination. D'ici là, je sens que nous allons encore devoir faire quelques tours en hot-dog pendant qu'elle m'expliquera tous les achats qu'elle fera dans le jeu une fois qu'elle aura eu son argent de poche.

Newsletters

Des médecins retirent 200 billes magnétiques du ventre d'un enfant de 2 ans

Des médecins retirent 200 billes magnétiques du ventre d'un enfant de 2 ans

Cet incident est loin d'être une première en Russie.

Comment aider votre enfant à prendre confiance en lui, avec Descartes, Kant et Alain

Comment aider votre enfant à prendre confiance en lui, avec Descartes, Kant et Alain

Au moment où domine l'incertitude, l'essentiel n'est-il pas de montrer à son enfant qu'on a vraiment confiance en lui?

En Espagne, des élèves ont cours sur la plage

En Espagne, des élèves ont cours sur la plage

Une initiative qui plaît autant aux enfants qu'aux professeurs. 

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters