Société / Monde

Aux États-Unis, plus de 500 projets de loi anti-avortement sont étudiés

Temps de lecture : 2 min

C’est bien plus que les années précédentes.

Une manifestation en faveur du droit à l'avortement, devant la Cour suprême à Washington, le 4 mars 2020. | Saul Loeb / AFP
Une manifestation en faveur du droit à l'avortement, devant la Cour suprême à Washington, le 4 mars 2020. | Saul Loeb / AFP

Début mars, le gouverneur de l’Arkansas a promulgué une loi interdisant l’avortement même dans le cas d’un viol ou d’un inceste. À travers les États-Unis, les restrictions envers ce droit fondamental se multiplient. En 2021, les législations limitant l’avortement ont grimpé en flèche, selon un rapport de la Planned Parenthood Federation of America (PPFA), le Planning familial local, explique le Huffington Post.

Dans l’ensemble, les législatures des États ont introduit 516 restrictions à l'avortement, contre 304 à la mi-mars 2019. Ces lois concernent clairement «le pouvoir et le contrôle de notre corps», a déclaré le président-directeur général de la PPFA, Alexis McGill Johnson.

Bon nombre de ces projets de loi ont déjà été contestés légalement, ce qui les empêche d’entrer en vigueur ou de repousser les délais de leur application. Mais, selon le Huff Post, «les partisans de la législation la plus restrictive disent que tout cela fait partie du plan», à savoir pousser des législations juridiquement douteuses sur l’avortement pour en débattre devant la Cour suprême, qui est désormais fermement conservatrice après le mandat de Donald Trump, qui a nommé trois juges. Cela forcerait ces derniers à revenir sur l’arrêt Roe v. Wade, le texte reconnaissant le droit à l’avortement aux USA.

Les États ont adopté douze restrictions à l'avortement cette année, contre une seule à ce stade en 2019. 40 % des Américaines en âge de procréer vivent désormais dans un État hostile à l’avortement, six fois plus qu’en 2000, selon l’institut Guttmacher.

Newsletters

Empreinte carbone

Empreinte carbone

«Est-ce que c'est juste pour le sexe de son côté?»

«Est-ce que c'est juste pour le sexe de son côté?»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Anne, qui aimerait clarifier la nature de sa relation avec un homme affirmant ne pas vouloir s'engager.

Logan Nisin, les leçons d'une affaire terroriste d'ultra-droite

Logan Nisin, les leçons d'une affaire terroriste d'ultra-droite

Le parcours des six membres de l'OAS, dont le procès s'ouvre ce 21 septembre, témoigne d'une radicalisation violente symptomatique de ces groupes racistes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio