France

Sarkozy «déçu» par Netanyahou

Temps de lecture : 2 min

Netanyahou agace Obama, mais Netanyahou agace également Nicolas Sarkozy. Le président français s'est d'ailleurs plaint du Premier ministre israélien auprès de Shimon Pérès début avril, raconte Georges Malbrunot sur son blog:

Je suis déçu par lui. Avec toute l’amitié, la sympathie et nos engagements envers Israël, nous ne pouvons pas accepter qu’il traîne les pieds. Je ne comprends pas où va Netanyahou, ni ce qu’il veut.

D'où vient donc cette déception? Apparemment, du manque de réaction du dirigeant israélien à ses faveurs. En décembre 2008, alors que la France présidait l'Union européenne, Nicolas Sarkozy avait ainsi renforcé le partenariat politique entre l'UE et Israël. L'Etat hébreu avait également été mis à l'honneur lors du Salon du Livre de 2008. Ces gestes ont été plusieurs fois critiqués, notamment par les Etats arabes. Et les contre-parties sont rares. Paris reproche également à Israël, par exemple, de ne pas l'avoir prévenu qu'il voulait attaquer le Hamas en janvier 2009, alors que Tzipi Livni était à Paris trois semaines avant.

De quoi «frustrer» Nicolas Sarkozy.

[Lire l'article sur le Figaro.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: Nicolas Sarkozy, thewritingzone via Flickr CC License by

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters