Monde

Les avions âgés ne sont pas dangereux

Slate.fr, mis à jour le 29.04.2010 à 11 h 22

Dans les jours qui ont suivi le décès du président polonais Lech Kaczynski, les soupçons se sont presque immédiatement portés sur la vétusté présumée de l'avion dans lequel il s'est écrasé, un Tupolev 154 conçu au milieu des années 1960 par des ingénieurs soviétiques. Pour certains, c'est bien simple, un tel appareil ne devrait plus être autorisé à voler.

Pourtant, comme le soutient le site américain Salon, «les avions âgés ne sont pas dangereux», et «il faut en finir avec ces distorsions et ces mythes autour des dangereuses compagnies étrangères». Pour démanteler la légende urbaine, l'expert en aviation Patrick Smith s'appuie sur une interview donnée à CNN par le journaliste Carl Hoffman. Pendant cinq mois, ce dernier a parcouru le monde en empruntant les modes de transport les moins recommandés, des ferries surchargés de l'Asie du Sud-Est aux cercueils volants de l'espace aérien afghan. Il vient d'ailleurs d'en tirer un livre, The Lunatic Express.

Aux yeux de Salon, le constat est pourtant sans appel: «Le concept de compagnie dangereuse n'existe pas. Certaines sont plus sûres que d'autres, mais même celle qui l'est le moins est toujours sûre.» Première raison invoquée, la notion d'âge de l'avion, que l'auteur juge fallacieuse. Selon lui, les appareils commerciaux sont construits pour durer «plus ou moins indéfiniment», et il n'y a aucun risque à faire voler un avion vieux de 25 ou 30 ans.

Selon Smith, la mauvaise image que nous avons des compagnies de certains pays repose également sur des préjugés. Dans de nombreux cas, la seule représentation populaire d'une compagnie peut suffire à porter des jugements hâtifs. Aeroflot, par exemple, premier transporteur aérien mondial du temps de l'URSS, jouit d'une réputation peu enviable. Pourtant, alors qu'elle convoie 7 millions de passagers par an, elle n'a pas eu d'accident sérieux depuis plus de dix ans. Et les exemples sont légion:

Une liste des compagnies qui n'ont connu aucun crash depuis les années 80 inclurait non seulement Qantas ou Cathay Pacific, mais aussi Royal Jordanian, Syrianair, Air Zimbabwe ou Tunisair.

Pour nous convaincre qu'il n'existe pas de corrélation entre l'âge et le danger, Salon a un dernier argument de poids. Quel pays dispose de l'une des flottes les plus anciennes du globe? Les Etats-Unis.

[Lire l'article de Salon.com et l'interview de CNN]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: Un avion de la compagnie aérienne Ariana au décollage / REUTERS, Morteza Nikoubazi

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte