Monde

La Silicon Valley interdit les Happy Meals

Temps de lecture : 2 min

Le comté de Santa Clara, en Californie, vient de voter une loi interdisant aux restaurants la vente de jouets avec les repas pour enfant qui ne remplissent pas les critères nutritionnels nationaux. En d'autres termes, le fameux menu pour enfants «Happy Meal» de McDonalds va passer à la trappe dans les zones qui tombent sous la juridiction du comté, à savoir une grande partie de la Silicon Valley.

«Cette ordonnance empêche les restaurants de profiter de l'amour des enfants pour les jouets» pour vendre de la nourriture trop calorique et malsaine, explique un des législateurs qui a soutenu la mesure. La mesure est sans doute la première du genre.

La nouvelle mesure, à laquelle les opposants ont 90 jours pour proposer une alternative avant qu'elle entre en vigueur, prévoit des amendes allant jusqu'à 1.000 dollars (plus de 750 euros) par menu vendu avec un jouet. Elle s'appliquera aux menus pour enfants contenant plus de 485 calories, dont plus de 35% des calories viennent de la graisse ou 10% de sucres ajoutés, ou qui contiennent plus de 600mg de sodium, rapporte le San Francisco Chronicle.

Le comité local a voté à trois voix contre deux la mesure après de longs débats, rapporte le Los Angeles Times, au cours desquels les administrateurs de la santé publique, des parents et des docteurs se sont opposés aux franchises de fast-food, à d'autres parents et à des fans de jouets de fast-food qui assurent qu'ils servent souvent à donner des cadeaux de Noël aux enfants pauvres.

La mesure, qui est peut-être la première de la sorte au monde, est en harmonie avec l'esprit libéral, progressiste et porté vers le futur des habitants de la Silicon Valley, qui sont déjà à la tête de la révolution nutritionnelle aux Etats-Unis, note le Guardian: «Il y a deux ans, la Silicon Valley a été une des premières régions à obliger les chaînes de restaurants à préciser l'apport calorique de chaque repas sur les menus et tableaux, une mesure qui a ensuite été adoptée dans d'autres endroits, comme New York

Un enfant sur quatre est obèse à Santa Clara, soit un taux plus élevé que la moyenne nationale américaine de moins d'un enfant sur cinq. Les Etats-Unis restent un des pays avec le plus gros problème d'obésité au monde. L'OMS estime qu'au moins 20 millions d'enfants de moins de cinq ans étaient en surpoids en 2005.

[Lire les articles sur guardian.co.uk, sfgate.com et latimes.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Happy Meal Play Set // Dinette Happy Meal, Stéfan ia Flickr CC License by

Newsletters

À New York, il est possible d'acheter des tests Covid dans un distributeur automatique

À New York, il est possible d'acheter des tests Covid dans un distributeur automatique

Ces tests salivaires, à réaliser chez soi, sont disponibles en libre-service au prix de 149 dollars.

Pourquoi Le Pen et Salvini ne considèrent plus l'Europe comme un problème

Pourquoi Le Pen et Salvini ne considèrent plus l'Europe comme un problème

Amorcé en 2019 avec l'abandon du Frexit et de la sortie de l'euro, le virage politique de Marine Le Pen par rapport à l'Union européenne semble se confirmer. En Italie, Matteo Salvini, patron de la Ligue –mouvement populiste, souverainiste et...

Aux États-Unis, on trouve parfois des lames de rasoir dans les murs des vieilles maisons

Aux États-Unis, on trouve parfois des lames de rasoir dans les murs des vieilles maisons

Un employé d'une entreprise de construction raconte en avoir même trouvées dans les plafonds.

Newsletters