Sports

La face mafieuse du cricket indien

Slate.fr, mis à jour le 27.04.2010 à 18 h 50

«Le chapitre le plus encombrant de toute l'histoire sportive du pays.» Le cricket touché par la corruption en Inde et c'est tout un mythe qui s'effondre, au lendemain de la finale du championnat de la flamboyante Première Ligue de cricket (IPL) qui pèse pas moins de l'équivalent de 3 milliards d'euros.

Courrier International propose une revue de presse qui témoigne de l'inquiétude des journaux indiens autour d'un scandale qui a déjà précipité la chute du secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Shashi Tharoor, accusé de corruption.

Selon le Hindustan Times, les enquêtes en cours sur les différents clubs de la ligue pourraient bien révéler des liens problématiques:

De quoi révéler les liaisons malsaines entre les champions de l'évasion fiscale, les stars du cinéma, les hommes politiques et les géants de l'industrie.

Pour Chetan Bhagat, qui décrit dans les pages du Times of India comment, enfant, il regardait tous les matchs de cricket en famille, le désenchantement est total. Il considère que le milieu du cricket n'a plus grand-chose à envier à celui de la drogue:

Deux facteurs sont identiques: un désir profond parmi la population de consommer le produit et un monopole sur le business. (...) Sans oublier un manque de transparence total. Et, sans surprise, ces deux business se retrouvent dans des histoires d'argent, de pouvoir et de scandales.

[Lire l'article sur Courrier International ici, celui du Times of India ]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: joueur de cricket, Abdullah Al Naser/via Flick CC License by
Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte