Sciences / Monde

À l'aéroport de Dubaï, la reconnaissance de l'iris remplace les passeports

Temps de lecture : 2 min

Désormais, les procédures de contrôle d'identité ne prennent que quelques secondes.

Un passager devant les nouvelles portes d'embarquement utilisant la reconnaissance de l'iris, à l'aéroport international de Dubaï. | Mohamad Ali Harissi / AFP
Un passager devant les nouvelles portes d'embarquement utilisant la reconnaissance de l'iris, à l'aéroport international de Dubaï. | Mohamad Ali Harissi / AFP

On se croirait dans un film de science-fiction. Si les aéroports du monde entier utilisent de plus en plus souvent la technologie de reconnaissance faciale, celui de Dubaï est allé encore plus loin. L'aéroport le plus fréquenté au monde pour les voyages internationaux est désormais équipé de scanners d'iris qui vérifient l'identité d'une personne, rapporte le New York Post.

En clair, les passagers n'ont plus besoin de documents d'identité ou de carte d'embarquement, les données de l'iris sont directement connectées aux bases de données de reconnaissance faciale du pays, expliquent les autorités. Les voyageurs sont ainsi acheminés de l'enregistrement à l'embarquement en une seule fois. «Maintenant, toutes les procédures sont devenues “intelligentes” [et prennent] environ cinq à six secondes», affirme Obaid Mehayer Bin Suroor, directeur adjoint de la Direction générale de la résidence et des affaires étrangères.

Alors que le Covid-19 circule toujours activement, ce programme d'intelligence artificielle, mis en place depuis le mois de février, permet de réduire au maximum les contacts humains à l'entrée et à la sortie du pays. Pour les Émirats arabes unis, la reconnaissance de l'iris pourrait d'ailleurs aider à enrayer la propagation du virus.

Des données conservées aussi longtemps que nécessaire

Sans surprise, la mise en place de cette technologie renforce les craintes de la disparition de la vie privée et ravive les questions liées à la surveillance de masse dans ce pays qui, selon les experts, possède l'une des plus fortes concentrations de caméras de surveillance par habitant au monde. «Tout type de technologie de surveillance est un signal d'alarme, quel que soit le pays dans lequel elle est utilisée», affirme Jonathan Frankle, doctorant en intelligence artificielle à l'Institut de technologie du Massachusetts (MIT).

Surtout que dans le cas de l'aéroport de Dubaï, on ne sait pas vraiment comment les données seront utilisées et stockées. Selon la déclaration de confidentialité biométrique de la compagnie aérienne Emirates, le visage des passagers est relié à d'autres données d'identification personnelle, comme les informations sur le passeport et le vol, et sont conservées «aussi longtemps qu'elles sont raisonnablement nécessaires aux fins pour lesquelles elles ont été collectées».

La compagnie affirme également qu'elle ne fait pas de copies des visages des passagers, mais que d'autres données personnelles «peuvent être traitées dans les systèmes d'autres Emirates». De son côté, Obaid Mehayer Bin Suroor souligne que le bureau de l'immigration de Dubaï «protège complètement» ces données afin qu'«aucune tierce partie ne puisse les voir».

Newsletters

Pourquoi l'envie de faire pipi est-elle plus pressante une fois devant la porte d'entrée?

Pourquoi l'envie de faire pipi est-elle plus pressante une fois devant la porte d'entrée?

[L'Explication #4] Ce phénomène se nomme le «syndrome du paillasson».

Y a-t-il encore des écosystèmes intacts sur la planète?

Y a-t-il encore des écosystèmes intacts sur la planète?

Selon une étude qui fait débat, seulement 3% des terres de la planète resteraient encore écologiquement intactes.

La peinture «la plus blanche au monde» serait plus efficace qu'un climatiseur

La peinture «la plus blanche au monde» serait plus efficace qu'un climatiseur

Cette nouvelle substance réfléchit jusqu'à 98,1% de la lumière du soleil.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters