Santé / Sciences

Méfions-nous des tests de personnalité

Temps de lecture : 2 min

Cet article a été écrit par un ISFJ.

Minus et Cortex (mais en Lego) | floodllama via Flickr CC License by
Minus et Cortex (mais en Lego) | floodllama via Flickr CC License by

Depuis le 4 mars, HBO Max propose un documentaire intitulé Persona: The Dark Truth Behind Personality Tests («la sombre vérité derrière les tests de personnalité»). À cette occasion, Refinery29 a exploré le sujet en détails, s'intéressant notamment au test de Myers-Briggs, également connu sous le nom de MBTI. Ce test entend cerner votre personnalité selon quatre grands critères: extraversion (E) ou introversion (I), sensation (S) ou intuition (N), pensée (T) ou sentiment (F), jugement (J) ou perception (P). Soit un total de seize profils différents.

Relativement populaire, ce test semble tellement faire office de référence qu'il n'est pas rare d'en trouver les résultats dans les profils Tinder ou Twitter («je suis ENTP» permettant apparemment d'en dire beaucoup avec peu de caractères).

Le documentaire réalisé par Tim Travers Hawkins explore en profondeur les conséquences de ce genre de tests qui, s'ils semblent assez amusants lorsque leur utilisation reste personnelle, peuvent aussi être utilisés à des fins discriminatoires, notamment dans le monde du travail.

Lorsqu'une entreprise vous soumet à un test de personnalité, explique Refinery29 en s'appuyant sur le film, elle ne mesure pas simplement votre degré d'extraversion ou d'intuition pour savoir comment travailler avec vous: elle compare vos traits de personnalité à ceux de ses meilleur·es employé·es et détermine du même coup s'il y a des chances pour que vous fassiez également partie du haut du panier.

En outre, ces tests comportent des biais importants. Souvent conçus par des personnes blanches, de classe moyenne ou supérieure, hétérosexuelles et valides, ils ne tiennent absolument jamais compte des mécanismes de domination qui régissent notre société. Le test de Myers-Briggs oublie que lorsque vous êtes une personne handicapée, une femme, une personne racisée ou encore un·e membre de la communauté LGBT+, votre rapport à la prise de parole, aux interactions sociales ou à la gestion de projets est significativement différente.

Diagnostics à la poubelle

Le documentaire démontre également que ces tests, lorsqu'ils sont bien concçus, peuvent aider à mettre en lumière l'existence de maladies mentales, comme par exemple un trouble bipolaire... sauf qu'ils ne servent pas à établir des diagnostics, mais uniquement à indiquer aux responsables des ressources humaines qu'il vaut mieux ne pas s'encombrer avec des personnes considérées comme peu fiables.

Spécialisée en psychologie du travail, «la Myers-Briggs Company prend régulièrement position contre l'utilisation du MBTI à des fins de recrutement», comme l'expliquent les porte-parole de la société. ajoutent que le test a été créé «avec l'intention de combler les différences et de rassembler les gens».

Le réalisateur du documentaire est également revenu aux sources de la création du MBTI par Katharine Cook Briggs et sa fille Isabel Briggs Myers. Il révèle que cette dernière, décédée en 1980, fut l'autrice d'un roman ouvertement raciste, Give me death, publié en 1934, dont les personnages se suicident un à un en apprenant qu'ils ont du sang noir, ce qui contraste avec les valeurs positives défendues par sa mère et elle. De quoi donner envie de se tenir à distance de ce test.

Newsletters

À l'hôpital, la poésie pour soigner autrement

À l'hôpital, la poésie pour soigner autrement

Le Théâtre de la Ville et l'AP-HP ont mis en place les «consultations poétiques», destinées à offrir une parenthèse aux patients et aux soignants.

Cinq conseils pour prendre soin de vos cheveux

Cinq conseils pour prendre soin de vos cheveux

Avec la boutique en ligne MAKEUP, Slate vous explique comment apporter éclat et brillance à vos cheveux, ralentir leur chute et les préparer au mieux à affronter les températures hivernales de fin d’année.

Est-ce qu'on entend mieux quand on a les oreilles décollées?

Est-ce qu'on entend mieux quand on a les oreilles décollées?

[L'Explication #30] Une histoire de pavillon, de moules et de Lambrusco.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio