Société

L'auteur d'un mail de menaces à Sarkozy devant la justice

Temps de lecture : 2 min

Frédéric, le salarié de l'usine de pneus Continental qui avait envoyé un mail de menaces de mort à Nicolas Sarkozy, est passé en jugement à Compiègne (dans l'Oise) aujourd'hui. Il a finalement été condamné à deux mois de prison avec sursis rapporte l'AFP. Il encourait cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende pour menaces de mort sur personne chargée de mandat électif et menace de destructions de biens.

Le Parisien rappelle que lorsqu'il a envoyé ce mail le 25 janvier, Frédéric était au chômage partiel, déprimé et ivre.

Pendant ce temps-là, des centaines de salariés de l'usine Continental de Clairoix (95) vont se rendre à Reims aujourd'hui pour participer au Comité central d'entreprise et espérer se faire entendre, rapporte France Info. L'usine va fermer l'an prochain et 1100 emplois vont être supprimés.

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

En savoir plus:

Newsletters

Légumes verts

Légumes verts

Les repas sans viande à la cantine ne défavorisent pas les plus précaires

Les repas sans viande à la cantine ne défavorisent pas les plus précaires

Si les ministres pouvaient lire les rapports des établissements publics placés sous leur tutelle, ou simplement faire une rapide recherche sur internet, ça leur éviterait de dire des âneries. Le nerf de la guerre, c'est l'accès aux légumes frais.

Études postcoloniales: que se joue-t-il vraiment dans les universités?

Études postcoloniales: que se joue-t-il vraiment dans les universités?

Dénoncées par certaines personnalités intellectuelles comme une révision militante de l'histoire coloniale, elles auraient envahi l'enseignement supérieur et la recherche en France.

Newsletters